sommaire
visiteurs depuis septembre 2002 -- dernière mise à jour: 11/09/20
 © Marc Poelmans aucun extrait du texte ni aucune image personnelle ne peut être utilisée sans l'autorisation du webmaster ou citation de la source
Le présent site a fait l'objet d'un enregistrement auprès de l'Office Benelux de la Propriété Intellectuelle sous le N° i-DEPOT 113917

les fêtes passées

Toutes vos photos sont les bienvenues.
Vous pouvez les envoyer (format jpeg par ex) à
marc.poelmans@skynet.be
avec la date et les personnes reprises sur l'image

Merci d'avance

sommaire images d'autrefois
1920
1921
1922

 

Une première pelouse d'honneur fut réalisé avant celle inaugurée officiellement avec le monument
Cette image rarissime la montre.

Les noms qui s'y trouvent aujourd'hui n'y sont pas tous indiqués, elle dut être installée vers 1921.
La pemouse d'honneur a été déplacée, remarquez où se trouve le mur, aujourdhui elle a visiblement changé de place sans pouvoir obtenir de renseignements auprès de l'administration communale.
Les service militairess quant à eux n'ont plus d'informations une fois que les corps ont été rapatriés. 

 

 

 

C'est en 1921, le 22 août, qu'un cortège solennel ramena les dépouilles des soldats et des prisonniers visétois de la guerre 14-18
De l'ancienne gare, le cortège passa par la rue du Collège pour se rendre au cimetière de Lorette.

 

Les gildes, dont on reconnait les drapeaux, les autorités, et toutes les associations de la ville se sont associées à cette émouvante cérémonie.




La reconstruction de Visé commence.

Des quartiers provisoires, les baraquements, furent construits pour abriter la population.
Appelés par dérision le quartier des Sénégalais

Visé, les abris provisoires les baraquements
Visé, baraquements provisoires, le "quartier des Sénégalais"
Les abris provisoires
Visé, les abris provisoires, le quartier des "Sénégalais"
Visé, les abris provisoires, les baraquements
Visé, les abris provisoires les baraquements

Vient le moment de la reconstruction sous la houlette de l'O.R.D. l'Office des Régions Dévastées

 
reconstruction de Visé en 1923,défilé des anciens arquebusiers
Rue Haute en reconstruction
l'ancien pont provisoire et le nouveau pont
ancien et nouveau pont
Différence avec le nouveau pont et l'actuel: les parapets pleins ici et ajourés aujourd'hui
Reconstruction de Visé
Rue Haute en reconstruction
l'ancienne gare
la station
la rue du pont après 1914
rue du pont

l'hôtel de ville
Le nouveau local de la Renaissance
la Renaissance

l'hôtel de ville

la gare

la gare

la gare

Des dizaines de maisons furent reconstruites par l'Office des Régions Dévastées,
dont le sigle O.R.D est visible sur les façades
La 100e, dans la rue du Collège, fut celle du bourgmestre Lambert-Dehousse où une plaque le rappelant est apposée sur la façade.
Il était Franc-Arquebusier, c'est là que pendant des années la compagnie ira chercher la statue de St Martin,
gardée hors des fêtes par Martine Lambert qui occupera le bâtiment jusqu'à son décès.
la maison de l'ancien bourgmestre Lambert-Dehousse 100e maison reconstruite à Visé après 194 100e maisonj reconstruite à Vise; Lambert Dehousse bourgmestre
Reconstruction de la rue du Collège
Reconstruction de la rue du Collège
reconstruction de la Rue des Récollets
Reconstruction de la Rue des Récollets
Reconstruction de la Rue Basse
Reconstruction de la Rue Basse
Reconstruction de la Rue des Récollets
Reconstruction de la Rue des Récollets
Reconstruction de la Rue de la Station, auujourd'hui Rue des Francs Arquebusiers
Reconstruction de la Rue de la Station, aujourd'hui Rue des Francs Arquebusiers
Maison de M. Jacques Martin, Rue Haute
Maison de M. Jacques Martin

Rue Haute
Maison de M. Delange, Rue des Récollets
Maison de M. Delange

Rue des Récollets
Maisons de MM Coutelier-Michaux-Martin, Rue Basse
Maisons de MM. Coutelier, Michaux et Martin
Rue Basse
Maisons Martin et Roujob
Maisons Martin et Roujob

Rue Haute
Maison Paulus Anceau rue de la Station
Maison Paulus Anceau

Rue de la Station