visiteurs depuis septembre 2002 --
Home
dernière mise à jour:17/11/16
Vous entendez un pot-pourri des airs de la compagnie

Blason des arquebusiers de Visé au 16e siècle et des Francs Arquebusiers ©Marc PoelmansCompagnie Royale des Francs Arquebusiers de Visé
Sous le haut Patronage de sa Majesté le Roi
Chef d'Oeuvre du Patrimoine Oral et Immatériel de la Communauté française de Belgique

L'Harmonie

Corps des Sapeurs Corps des Tambours Harmonie
Musiques
Drapeaux Corps d'Escorte de St Martin Etat-major
Les Officiers
L'Empereur Garde des Mousquetaires Corps des Cadets Section de Tir


L'harmonie ne fait plus partie intégrante de la Compagnie comme autrefois au 19e siècle.
Il s'agit aujourd'hui de musiciens qui exercent le plus souvent à titre amateur dans différentes harmonies de la région et plus exclusivement pour la gilde.
Cependant l'harmonie habituelle des Francs Arquebusiers est composée de musiciens qui y jouent les airs depuis parfois plusieurs décennies.

Elle est en route dès 5 heures du matin le dimanche de la fête pour interpréter le Réveil jusqu'au soir pour terminer la fête par le cramignon traditionnel au coucher du soleil, voire après en novembre pour la retraite de St Martin.

Autrefois, c'est souvent les musiciens de l'harmonie qui terminaient la soirée par un bal, mais dans une plus petite formation.
C'était une autre époque, il y a belle lurette qu'on n'a plus vu un orchestre à la salle de l'Alliance


L'Harmonie St Martin remonte au 19e siècle
Elle fut fondée par François Delgotalle en 1853. Il fit don d'un tuba, de deux cymbales et d'une grosse caisse.
Joseph Leers offrit un trombone et un bombardon
Parmi les fondateurs de l'harmonie on retrouve aussi Joseph Leers, Dodémont, Lambert Théodore, Jean Boulanger, etc...

L'harmonie se fera broder une bannière représentant l'hôtel de ville et la mention "Ancienne Harmonie St Martin 1853"

On retrouvait dans cette harmonie:

L'harmonie St Martin des Arquebusiers

Joseph Prud'homme de Visé, Joseph Michel de Visé, Joseph Geurten de Berneau, J. Doosching de Devant-le-Pont, Mathieu Martin de Visé, Guillaume Martin de Visé, Mathieu Jaminet de Visé, Joseph Moureau de Visé, Eugène Martin de Visé.
Henri Cools de Richelle, Alexandre Janssens de Warsage, Jean Michaux de Visé, --, Jean Pellez de Visé, Hadelin Boulanger de Visé, --- ,---,---
---, Joseph Kackir d'Argenteau, --- , François Heuchenne de Visé, Jacques Lambert de Visé, Léonard Vanina de Visé, Laurent Lehaen de Visé, Jean Bellem de Visé, Urbain Martin de Visé chef de l'harmonie, Jacques Monami de Dalhem, Materne Bertholet de Visé, Joseph Cools de Richelle, Jean Clerfays de Bombaye.
---, ---, ---, Joseph Fromont de Dalhem, ---, Joseph Debruche de Dalhem, Eugène Martin de Visé.
Renier Saroléa porte drapeau, ---, Georges Martin de Visé, Thonon de Visé


Les musiciens jouaient gratuitement pour toutes les fêtes et payaient une cotisation à l'harmonie.
Ils étaient de plein droit membres des arquebusiers.
Chaque musicien visétois devait ramener à son domicile pour dîner, un musicien non membre engagé en renfort.

Son chef de musique fin du 19e siècle est Jacques Martin. Ce dernier rejoindra les rangs des anciens arquebusiers lors de la scission.
Il recomposera de mémoire quasi en totalité le livre de musiques et chansons de la compagnie détruit en 1914 dont un exemplaire fut remis à la Commission Royale du Folklore de Belgique.

Le chef de musique des Francs devient M. Maes qui avec sa formation musicale assurera également les soirées

En 1925, le chef de musique des Francs Arquebusiers est Jacques Rion qui habitait rue du Général Thys à Dalhem. Il le restera jusqu'en 1948.
En 1930 Jacques Rion sera également directeur musical chez les Arbalétriers.
En tant qu'officier des Francs Arquebusiers, il en demandera l'autorisation au comité de la compagnie qui vu les liens d'amitié avec l'ancienne gilde acceptera de bon coeur.
Il mettait ses musiciens à la disposition de la compagnie comme suit en 1934
10 hommes au Réveil
22 hommes l'avant-midi
18 hommes l'après-midi
7 hommes le soir pour animer le bal

C'est de nouveau lui qui assurera la prestation musicale de la fête de St Martin du 4 novembre 1945 sans toutefois assurer le bal pris en charge par M. Douin

En 1945 le prix pour 22 musiciens le matin était de 1650 francs, 75 francs par musicien, de 9h30 à 12h30 et de 1200 francs pour l'après-midi de 16 à 20 heures pour 15 musiciens à 20 francs de l'heure.

En 1946 on le retrouve de nouveau au bal à partir de 22 heures, le cramignon se terminant cette année là seulement à 21 heures, et la compagnie lui demande de fournir 6 hommes: piano, batterie, contrebasse, deux saxos, un trompette au prix de 40 francs l'heure par homme avant minuit et de 50 francs après minuit.

 

le chef de musique Etienne NihantEtienne Nihant.

Dans les années 50 l'harmonie est dirigée par Etienne Nihant.

Chef d'orchestre et compositeur Etienne Nihant anima aussi le bal de la fête, et composa la Marche d’Offrande des Francs Arquebusiers.
Etienne Nihant fut certainement le dernier chef d'harmonie à prolonger la soirée par un bal avec un orchestre composé de ses musiciens.

Ce bal avec orchestre disparut dans les années 70 "faute de combattants", les membres étant trop "fatigués" après une dure journée de fête.
Il faut dire qu'on finissait par s'y retrouver à une quinzaine simplement autour d'une table avec les familles Kinet et Poelmans.

Les membres une fois rentrés chez eux pour se restaurer et se reposer revenaient rarement à la salle ou s'égayaient dans les cafés environnants comme ils le font encore.

Etienne Nihant, une vie tout en musique …
C’est au pays des traditions folkloriques, des cramignons, à Hermalle-sous-Argenteau qu’Etienne Nihant voit le jour, le 13 juillet 1904.
Un endroit prédestiné ?
Sans doute, lorsque l’on découvre son parcours musical…
Très jeune, et durant toute son enfance, Etienne Nihant est baigné dans une ambiance de traditions et surtout de musique : son père, Joseph Nihant, surnommé « Li Blanc Nihant », est membre de l’Harmonie Saint-Joseph, chez les Rouges.
Très jeune, Etienne Nihant est passionné par la musique et il est surtout très doué ; après la Guerre 14-18, il va suivre des cours à l’Académie de Herstal : il y obtient un Premier Prix de Solfège et un Premier Prix de Trompette avec Grande Distinction, à l’unanimité.
Il intègre dès lors très vite les rangs de l’Harmonie et il joue son premier bal à l’âge de 16 ans, dans un orchestre local.
Un jeune talent prometteur…
L’âge de rejoindre l’armée arrive et Etienne Nihant part faire son service militaire dans le Génie, à Anvers.
Un soir, alors qu’il joue de la trompette, son talent attire l’attention et il est repéré : on le nomme alors « clairon » et bien vite instructeur en la matière.
A la fin de son service, il refusera un engagement comme instructeur clairon.

Retour à la vie civile, retour dans son village où la passion pour la musique rythme sa vie : il intègre plusieurs formations dont le " King Merry Jazz" qui connut un succès certain dans les années 30.
A l’âge de 23 ans, il devient Directeur de l’Harmonie Saint-Joseph, à Hermalle.
Durant la Guerre 40-45, il fait partie de l’Orchestre de François Cerfontaine ; il prend ensuite la Direction de cet Orchestre et il forme une Harmonie et une grande formation de bal à son nom… Etienne Nihant devient alors une référence incontournable lorsqu’on parle " musique " dans la Basse-Meuse…
Son palmarès est fourni et varié, il dirigera aussi durant de nombreuses années l’Harmonie Saint-Rémy, à Heure-le-Romain.
A Visé, il est engagé chez les Arbalétriers pour les cortèges et pour les bals.
Etienne Nihant dirige des harmonies, son Orchestre, il aime certes jouer, rythmer les soirées, les fêtes de village, mais il a aussi le talent de transmettre et d’enseigner: il donne des cours privés de Solfège et de Trompette.
A la création de l’Académie César Franck, il fait partie du Comité et est quelquefois membre du Jury.
La Royale Grde Mosane
Lorsque l’on parle de musique, d’Harmonie aux anciens Rouges d’Hermalle, ils évoquent à coup sûr " La Royale Garde Mosane " : Etienne Nihant est l’instigateur et le patron de cette fanfare composée musiciens – trompettes, clairons- tambours – et de majorettes.
Soit environ 80 personnes. Cette joyeuse troupe se produira avec succès en Belgique et également dans le Nord de la France.

Etienne Nihant aime la musique, le folklore de sa région, ses traditions : il est aussi Chef de Musique et devient coopérateur chez les Francs-Arquebusiers, à Visé.
Il compose pour cette Gilde une magnifique MARCHE solennelle qui est encore interprétée de nos jours à chaque fête, pour la rentrée du cortège matinal.

Que ce soit à Hermalle, sa terre natale, à Visé, ou partout ailleurs dans la Basse-Meuse, avec ses amis musiciens, il a animé de nombreuses fêtes, des bals…
Il fut également metteur en scène pour des opérettes et des pièces de théâtre en wallon.

Un petit détour par Devant-le-Pont s’impose, avant de terminer, un petit patelin où il vécut de 1934 jusqu’à son décès

Si la musique jalonna toute la vie d’Etienne Nihant, il ne faut pas oublier son autre grande passion : sa famille, son épouse, Adèle Boheur (Devant-le-Pontoise), ses quatre enfants, Rina, Joseph, Marie-José et Marie-Rose Nihant, qui ont tous hérité de cette fibre musicale et artistique, et ses petits-enfants.

Etienne Nihant était grand musicien.
Un Artiste, et pas seulement en musique : artisan ferronnier d’Art reconnu, on lui doit les magnifiques lustres en fer forgé de la Salle des Mariages de l’Hôtel-de-Ville de Visé, confectionnés d’après les plans de l’architecte Georges Maes de Visé.

Homme de cœur, artiste dans l’âme, depuis ses premiers pas, et durant toute sa vie, Etienne Nihant avait aussi une devise bien de chez nous, et surtout bien à lui :
"  Une bonne blague, un bon p’tit pékèt et … en avant la musique ! "

A son décès l'harmonie fut reprises par divers chefs de musique dont Marcel Solbreux et André Paulus pendant de longues années.
C'est en son hommage que l'harmonie qui réalisera le cd des musiques de la compagnie prendra le nom d'Harmonie Etienne Nihant.


Le chef de musique Marcel SolbreuxMarcel Solbreux (27 septembre 1929 - 17 septembre 2016)
Ou plutôt l'adjudant Solbreux !

Militaire de carrière qui fut très longtemps attaché à la base aérienne de Florennes, notre cher Marcel menait ses musiciens avec une discipline militaire et ce malgré sa mine souriante et sa bonne humeur.

Il succéda à Etienne Nihant dans toutes les fêtes où cette harmonie jouait, Marcel était alors affecté à la base aérienne de Bierset. Il quitta Visé quand il fut muté à la base de Florennes

Je me souviens encore qu'à la fête à Devant-le-Pont il fit jouer devant la tombe de son prédécesseur une Brabançonne superbe avec un 'Allez les gars, une Brabançonne bien envolée comme Etienne l'aimait !"

Il était aussi le chef d'orchestre d'une formation oberbayern; ce qui en dit long sur le caractère enjoué du personnage.
On y retrouvait beaucoup de musiciens de son harmonie..

Il rejoignit ses quartiers là-bas à Florennes où il continua comme chef de musique respecté à qui on rendit hommage.

Arrivé en 1954 à la base de Florennes, Marcel Solbreux y exerça les fonctions d'aiguilleur du ciel.
De 1980 à 1995, il fut le directeur de l'Harmonie Royale Sainte-Cécile de Florennes.

C'est en 2012 au hasard d'un déplacement professionnel que j'eus de ses nouvelles et que je puis reprendre contact avec lui alors âgé de près de 90 ans et bien qu'il fut fatigué par son grand âge, sa fille qui m'a amené ces images me dit qu'il retrouva de l'enthousiasme en ayant lu ma lettre lui demandant des photos de son passé à Visé et qu'il se mit bien vite à les chercher.

Vous verrez sur la photo ci-dessous son harmonie prise lors d'un passage dans la salle des arbalétriers.

Nos habitués y reconnaitront des figures connues qui en 2012 jouent encore de leur instrument. Une identification des musiciens est bienvenue.
Cliquez sur les images pour les agrandir

l'Ancienne Harmonie Etienne Nihant sous la direction de Marcel Solbreux
Concert d'Hommage à Marcel SolbreuxConcert d'Hommage à Marcel Solbreux
Concert d'hommage au Chef Solbreux

l'harmonie au Réveil chez Robert François l'harmonie au Réveil devant le magasin Lambert-Dehousse où on prenait St Martin
L'harmonie au réveil

L'harmonie n'avait pas d'uniforme spécifique, mais ses membres portaient le même costume civil et le shako du corps des tambours.

trois générations de musiciens: les PaulusAndré Paulus

Issu d'une famille de musiciens, André Paulus a été baigné dans la musique.
Clarinettiste comme son père José, on le verra dans de nombreuses phalanges musicales depuis celle d'Etienne Nihant dont il reprendra aussi la direction de l'harmonie.

Cette formation finira par disparaître vu l'âge trop avancé de ses musiciens et ceux qui restèrent se dispersèrent dans d'autres formations musicales assistant toujours aux mêmes festivités de la région.

André Paulus devint co-directeur de l'harmonie Ste Cécile d'Eben

Trois générations de musiciens
au centre André Paulus entouré par son fils et son père qui en 2011 comptait 62 ans de service comme musicien, et à qui on rendit hommage lors de la fête de novembre 2011 lors de la sortie officielle du CD de musiques auquel il a participé.
José Paulus est un des plus fidèles musiciens des Francs Arquebusiers.

Tony Gazzoili et André PaulusToni Cozzoli

Ce trompetiste est à la tête de l'Harmonie Ste Cécile d'Eben
Ce sont les musiciens de l'harmonie Ste Cécile qui ont joué les musiques des Francs de 2004 à 2012.
Ils disposent d'un uniforme d'été et d'hiver.

La direction est assurée par Toni Cozzoli.

Harmonie Ste CécileC'est à l'occasion du 425e anniversaire, la compagnie a fait appel aux musiciens de l'Harmonie sainte Cécile d'Eben dans laquelle on retrouve plusieurs éléments de l'ancienne harmonie d'Etienne Nihant dont la plupart des musiciens ont disparu.

Cette harmonie compte dans ses rangs André Paulus comme directeur adjoint.

Forte de plus de trente musiciens, elle interprétera de 2004 à 2012 les airs qui rythment le pas de notre gilde dont la fameuse Marche du 425e composée par Philippe Clerdent qui composa aussi en 2010 la Marche d'Offrande à St Martin.

Lors de l'enregistrement du CD des musiques du patrimoine des Francs en 2011, sous la direction de Pierre Depuis, celui-ci rassembla autour de lui des musiciens de qualité issus de diverses phalanges musicales.
Pour cette occasion l'harmonie fut baptisée du nom d'un de ses chefs les plus célèbres et prit en hommage le nom d'Harmonie Etienne Nihant.
Certains anciens qui avaient joué avec Etienne Nihant il y a des dizaines d'années furent de la partie.

Le Chef Pierre DepuisPierre Depuis

Né le 23/08/1974 à Hermalle sous Argenteau, Pierre Depuis, fils de musicien, a commencé la percussion à l’âge de 3 ans.
Il a entrepris ses études musicales à l’académie César Franck de Visé où il a suivi les cours de percussion, trompette et orgue.
A l’âge de 16 ans il est entré au Conservatoire Royal de musique de Liège où il a obtenu les premiers prix de solfège, percussion et musique de chambre.
Il a été premier percussionniste supplémentaire à l’orchestre Philharmonique de Liège, premier percussionniste de l’ensemble Musiques Nouvelles et de l’orchestre à vent de Liège.
Il a collaboré également avec l’orchestre National de Belgique.
Il a été régisseur adjoint de l’orchestre Philharmonique de Liège
Parallèlement à ces activités il a toujours attaché une grande importance à l’enseignement : il a enseigné dans diverses écoles telles que les ateliers musicaux Jacques Fourgon et l’académie de Herstal.
Il a aussi été professeur à l’athénée Royal de Vielsalm-Manhay.
Lors d’un stage organisé par la Fédération musicale du Brabant Wallon, il s’est découvert une passion pour la direction.
Il a alors dirigé le Brass Band les Echos de la Salm de Vielsalm avec lequel il a enregistré un cd, la Cuvée 85 de Hermalle-sous-Argenteau et la Concorde de Welkenraedt.
Il est aussi depuis 2002 Directeur musical des camps musicaux de la Fédération Musicale de la Province de Liège.
Actuellement, Pierre Depuis, est premier percussionniste supplémentaire à l’Opéra Royal de Wallonie et professeur de percussion à l’académie de Montegnée- Saint Nicolas.
Il dirige l’harmonie " l’Union Musicale " de Hombourg, mais aussi l’harmonie de
La Compagnie Royale des Anciens Arbalétriers de Visé et
le Corps des Tambours de la Société Royale la Jeunesse les Rouges de Hermalle sous Argenteau
Il est membre du quintet de Cuivres " Tous Azimut " et on le retrouve dans le corps des tambours de La Jeunesse à Devant-le-Pont.
Il est batteur dans le Bumblebees Brass Band et aussi de l'orchestre Juke Box qui est une section rythmique Basse Batterie Guitare Claviers, accompagnée d'une section cuivres: Sax Trompette, Trombone, 2 chanteuses et un chanteur qui fera sa première apparition le 12 janvier 2012 à Hermalle-sous-Argenteau.

En 2011, c'est lui qui avec une harmonie spécialement réunie pour l'occasion, a enregistré à la demande des Francs Arquebusiers, le CD des musiques traditionnellement jouées lors des fêtes et intitulé "Châl à Visé".
Blason des Francs Arquebusiers
Comme Jacques Rion, le directeur de musique des Francs, le fit lorsqu'il devint directeur de la musique des Arbalétriers en 1930, c'est dans le sens inverse cette fois que notre ami Pierre sollicita l'autorisation de sa compagnie qui bien entendu n'y marqua aucune objection.

Notons qu'il est également un joyeux compagnon ce qui explique certainement qu'il joue de la musique dans beaucoup de fêtes locales.
Voici le commentaire que Pierre Depuis a inséré dans le fascicule qui accompagne le cd

CD de musique des Francs ArquebusiersHarmonie Etienne Nihant
Lorsque Didier Kinet, Président de la Compagnie Royale des Francs Arquebusiers Visétois, m’a demandé de produire et de diriger le CD des musiques de sa Compagnie, je n’ai pas hésité une seconde.
En effet, au-delà des clivages et dans un esprit de saine émulation, je suis un fervent défenseur du patrimoine unique que représentent nos Gildes.
Le patrimoine musical des Francs Arquebusiers devait lui aussi être mis en valeur, méritait que l’on s’y attarde et d’être enregistré.

J’ai donc rassemblé des musiciens qui partagent mes idées et ma conception de la musique pour enregistrer en trois jours les marches et chants de la Compagnie.

Cette harmonie de circonstance devait avoir un nom ; celui d’
Etienne Nihant s’est vite imposé.

En effet, Etienne Nihant, membre des Francs Arquebusiers fut une des figures marquantes de la vie musicale de la Basse-Meuse dans les années 50.
Chef d’harmonie, d’orchestre de bal , Etienne Nihant a fait éclore de nombreux talents dans la région et les harmonies qui animent les fêtes de Gildes et les fêtes de village en sont les héritières.
Il était juste de lui rendre hommage.
Je terminerais en remerciant mes musiciens, les membres de la chorale César Franck, les Tambours et les responsables de la Compagnie pour leur collaboration et l’excellence de leur prestation.

Vive Visé et ses Gildes, que celles-ci perpétuent encore longtemps leurs traditions séculaires symboles de liberté et de fraternité.

Le cd est disponible moyennant la somme de 20 euros au musée de la gilde, à la librairie musicale  Visé Musique, Avenue Roosevelt  N° 2 à Devant-le-Pont/Visé http://www.vise-musique.com/accueil.php  ou au guichet d'accueil du centre Culturel de Visé Rue du Collège 31 à Visé.

Musée et Local "l'Alliance:"
Rue Dodémont 3
4600 VISE

Didier Kinet Général-Président
Rue sur la Carrière 64, 4600 Visé
04/ 379.62.28 ou 0477/ 42.60.80

didier.kinet@skynet.be

Voici les titres du cd avec quelques extraits
cliquez sur le titre

Le Réveil Blason des Francs Arquebusiers © Marc Poelmans Entrée au Cimetière
Li Vix Cinq Sambre et Meuse
Marche des Francs Offrande à Saint Martin
L'Arquebusier Fidèle Marche du 425ieme
La Brabançonne Marche d'Offrande
Our Director Au Drapeau de Saint Martin
1er Régiment des Grenadiers Metz
Victoire Colonel Bogey
Tous Belges Alte Kameraden
Honneur et Patrie La Retraite
Saint Martin (Le verre en main) Cramignon

 


 

Le réveil par l'harmonie en juillet 2005
Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005 Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005 Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005

Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005 Le Réveil des Ffrancs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005 Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005

Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005 chez Robert Menten Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005 chez Robert Menten Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005

Le Réveil des francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005 Le Réveil des Ffrancs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005 chez Alain Woolf Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005 chez Alain Woolf empereur Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005

Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005 chez Alain Woolf empereur Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005 chez Alain Woolf empereur

Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005 Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005
Li Vîx 5 pour le retour au local.
Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005 Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005 Le Réveil des Francs Arquebusiers par l'harmonie Ste Cécile d'Eben en juillet 2005

Les morceaux interprétés par l'harmonie sont principalement des marches militaires du 19e siècle ainsi que des compositions traditionnelles dont les auteurs nous sont inconnus ou encore des morceaux spécialement écrits pour les Francs Arquebusiers.

On retrouve la plupart sur le CD de musique des Francs Arquebusiers enregistré en 2011.
Beaucoup de morceaux traditionnels ont été adaptés par François Cerfontaine père.

Les versions des morceaux similaires varient d'une gilde à l'autre. En fait, chaque chef de musique adapte souvent les airs en fonction de son instrument de prédilection.

Un cd intitulé "Châl à Visé" a été réalisé en 2011 avec les principaux morceaux et un livret de musique l'accompagne que vous pouvez visionner
ici
Pourquoi ce titre qui signifie "Ici à Visé" et bien simplement parce que ce sont les premiers mots du chant typique "Les Francs Arquebusiers" dont vous trouverez l"intégralité des paroles plus bas.

Titres Auteurs

Les paroles originales de La Brabançonne étaient de Jenneval
Celles que l'on chante aujourd"hui sont celles modifiées à l'époque du premier ministre Charles Rogier.
Retrouvez l'histoire de l'hymne national belge sur la page:

La Brabançonne

Ô Belgique! Ô Mère chérie!
A toi nos coeurs, à toi nos bras
A toi notre sang, ô Patrie
Nous le jurons, tous, tu vivras
Tu vivras, toujours grande et belle
Et ton invincible unité
Aura pour devise immortelle
Le Roi, la Loi, la Liberté

Aura pour devise immortelle
Le Roi, la Loi, la Liberté

Le Roi, la Loi, la Liberté (Bis)


www.1579.be/brabanconne.htm

François VAN CAMPENHOUT

Son oeuvre la plus marquante restera sans conteste la musique de La Brabançonne qu'il composa pour accompagner les vers de Jenneval remaniés plus tard par Charles Rogier et que nous chantons aujourd'hui.

Ce bourgeois de Bruxelles y est né en 1779
Chanteur, compositeur et écrivain, il fit ses études musicales sous la direction du violoniste Pauwels.
Il quitta l'emploi que son père lui avait trouvé dans le bureau d' un procureur, pour se lancer dans la carrière artistique.
D'abord violoniste dans l'orchestre du théâtre de la Monnaie, puis ténor au théâtre de Gand, il obtint rapidement une réputation comme chanteur et fut applaudi dans des villes comme Bruxelles, Anvers, Brest, Paris, Amsterdam, La Haye, Rouen, Lyon et Bordeaux.
En 1828, il avait terminé sa carrière dramatique et était venu se fixer à Bruxelles où il fut chef de musique à la Grande Harmonie.
On retiendra certaines de ses créations comme les opéras "Grotuis" ou le Château de Lovesteyn", le "Passe~partout", et "L'heureux mensonge" joués à l'étranger, un ballet; "Diane et Endymion" et une cantate en l'honneur de Corneille, ainsi qu'une variété d'œuvres, opéras, chœurs, cantates, messes, symphonies, etc..., restées inédites après sa mort en 1848.

Le Chant du Drapeau

Voyez cette belle oriflamme
Trophée des Arquebusiers
A son aspect notre regard s’enflamme
C’est le drapeau de nos vieilles libertés
De nos aïeux remémorons la gloire
Ils nous convient à marcher sur leurs pas
En temps de paix, comme au jour du combat
Arquebusiers, il nous faut la victoire.

Honneur, cent fois honneur
À nos arquebusiers
Ils ont toujours mérité la palme et les lauriers

Aujourd'hui dans notre compagnie
Règnent l'ordre et la Liberté
Au Vieux Visé, la tradition chérie
Vénère en paix les vieux arquebusiers
Mais ce drapeau vrai symbole de gloire
Nous verrait encore braver le trépas
Pour défendre nos libertés chéries
Sa devise est la mort ou la victoire

Honneur, cent fois honneur
À nos arquebusiers
Ils ont toujours mérité la palme et les lauriers

François Delgotalle président de la gilde de 1850 à 1884,
écrivit les paroles du Chant du Drapeau qui sont une légère modification d'un chant qu'il avait écrit pour les patriotes de 1830 peu après la Révolution belge

 

Dans nos cités au bruit des armes
Lorsque flottaient nos étandards
On vit nos tyrans en alarme
Se sauver de toutes part
Tel fut l'élan patriotique
Que nos héros bravant le sort
Courraient en méprisant la mort
Pour rendre libre la Belgique

Honneur, cent fois honneur
À nos vaillants guerriers
Ils ont toujours mérité la palme et les lauriers,
Ils ont toujours mérité la palme et les lauriers

 

voir http://www.1579.be/19e-siecle-2.htm

 

Le Réveil des Francs Arquebusiers





Le retour du Réveil, Li Vix Cinq

Le Réveil


Traditionnel

Arrangement
François Cerfontaine père


Le Réveil est selon certains le plus beau morceau de la fête.
Ses notes s'égrènent dans la lueur du matin dès 5 heures au départ de la salle puis l'harmonie sillonne les rues de la ville pour réveiller les officiers.
C'est une partie de la fête que peu de membres vivent mais qu'il faut au moins avoir suivie une fois
L'ambiance conviviale y est à nulle autre pareille !!

 

Li Vî Cinq
Pour célébrer la gloire,
De notre bien heureux patron,
A nos chants de victoire,
Joignons le glouglou du flacon.

Refrain

Pour devise chérie,
Amis adoptons en ce jour,
Bon vin, plaisir folie,
Objet de notre amour.

Qu’ici les étrangers,
De tout notre cœur accueillis,
Dans les arquebusiers,
Disent : l’on n’a que des amis. (Refrain.)

L’union, l’amitié,
Règneront toujours parmi nous.
Et dans notre gaité,
Seront nos plaisirs les plus doux. (Refrain.)

Des arbalétriers,
Qui naguère ont fait tant de bruit,
En vrais arquebusiers,
Nous nous rions tous aujourd’hui. (Refrain.)

Avec tous leurs cancans,
Ils voudraient nous rendre envieux,
Mais ce sont des enfants,
Blaguons moins et faisons mieux qu’eux. (Refrain.)

Traditionnel
Arrangement
François Cerfontaine père

Li Vî Cinq/ Le vieux 5

Il semblerait que ce morceau s'appelait autrefois le Chant des Remparts.

L'auteur de la musique nous en est inconnu mais c'est un morceau typiquement visétois des arquebusiers.

Il se trouvait à la cinquième page dans les vieux cahiers de musique.
Lorsque ceux-ci furent changés pour des nouveaux, les musiciens avaient l'habitude de dire que c'était "le vieux 5" en référence aux anciens cahiers. Le nom est resté.
On le joue pour la première fois lorsque le réveil est terminé pour rentrer au local.

On y constate encore la rivalité entre arbalétriers et arquebusiers qui dans les paroles se moquent gentiment de leurs ainés.

Marche des Francs avec clairon

Traditionnel
Arrangement
François Cerfontaine père

Li Vîle ustèye ou l'Arquebusier Fidèle

Paroles de François Delgotalle
On no manceie po l’fiesse,
Confrèr’s rihouhons-nos,
Et sin nos monter l’tiesse,
A tot rivâl jalos,
Respondons sin fé l’grogne :
Sèri’v’si ènnocint,
Qui d’pinser nos fé’sogne,
Avou on vix kraiskin ?

Refrain :

Wardez voss’vîl’ustèye,
Nos n’vi l’èvions nin,
Dès qui noss chère patreie,
Aime mix l’fisik Comblain.
Après vingt-treus ans d’pâye,
Pokuet v’ni rifoui,
Des rankeunes qui jarnâye,
L’homme dreut n’deut approver,
Vo frî mî di v’zétinde,
Avou l’peupe Visétoès,
Qui di volou prétinde,
A li v’ni fer li loè.

(Refrain).

A onze couplets foèrt droles,
Vos l’veyez n’respondons,
Pat tos bonnès paroles,
Sin n’seûle provocation,
Mais hoûtez on conseie,
L’passé v’deut rinde sûtis,
N’kwerrez noss’ kipagneie,
K’po saï d’fé à l’mix.

(Refrain).

L’Arquebusier Fidèle

Amis, voici l’aurore,
Vite, aux armes ! Sur pieds !
Remémorons encore,
Nos preux Arquebusiers,
Vrai titre de courage,
Leur nom glorifié,
Se transmet d’âge en âge,
A la postérité.

Refrain

Quand le devoir l’appelle
L’Arquebusier fidèle,
Dès que le tambour bat,
Toujours prêt au combat.

Autrefois que d’alarmes,
Chez nos braves aïeux,
Lorsqu’on criait : Aux armes !
Pour la patrie et Dieu.
Ces deux cultes sublimes,
Seuls animaient le cœur,
De ces preux magnanimes,
Plein de zèle et d’ardeur.
(Refrain.)

Paroles de Joseph Humblet

D’ji trouve l’occàsion belle mes amis chal po v’dire
Pinsant qu’a tos les Francs dji frè on grand plaisir
Po l’rintrèye dè locàl tchantons deus treus coplets
Et d’jsos sûr qu’à r’frain tos èssonles on tchantret

Asteur qui v’la les Francs è leu locàl rintrés
Porant todis sins djin’ne y v’ni rire è tchanter (bis)

C’est plaisir po nos autes di nos vèye rassonlés
Qua ouïye l’heure est sonèye po poleur nos r’trove
Turtos li cour plein d’joye, les djônes si bin qu’les vîx
Les laids djoùs sont st’èvoye nos polons ric’minc

A dire turtos èssonle bin haut à plein gozî
Awet nos estans fîrs d’esse Francs Arquibusîs (bis)

Li Vîle usteye - Le vieil outil

Traduction du wallon: le vieil outil, allusion à l'arbalète des arbalétriers,
vieil ustensile à côté du fusil Comblain adopté en 1874 par la compagnie des arquebusiers

Wardez voss’vîl’ustèye, Nos n’vi l’èvions nin,
Dès qui noss chère patreie, Aime mix l’fisik Comblain.

Gardez votre vieil outil, nous ne vous l'envions pas
Dès lors que notre chère patrie, aime mieux le fusil Comblain

l'arbalète du Duc d'Albe offerte aux Arbalétriers de Visé en 1568, Musée des AAVmousqueton Comblain

Au 19e siècle, les relations avec les Arbalétriers restaient toujours tendues, une rivalité certaine opposant les deux gildes, qui s'en tenaient toutefois à des pamphlets et chansons.

Si d'un côté les Arbalétriers écrivaient "Tirans à l' årbalète", Delgotalle leur répond en composant " Li vîle ustèye" sur l'air de la Marche des Chasseurs Chasteler de la Garde Civique.

Trois sortes de paroles ont été adoptées avec cette musique, une version française et deux versions wallonnes

Li Vile Usteye, partition


L'original en walon liégeois

Les Francs Harquibusis

Chal à Visé vola quéquès anneyes
Vos n’âris sûr rin polou trover d’mîx
Qui l’grandeur d’âme di cisse belle kipagneie
K’rotève so l’nom d’Anciens Harquibusis
Mins di s’timps là on fève dreut âx ideyes
On respectéve dé l’vîlesse les ch’vets gris
C’est po l’disfince di ces bellès pinseyes
K’sont ralloïs les Francs Harquibusis (bis)

Si des grigneux nos traitè d’mâvàs rodjes
Suvans noss’ voye sin n’avu l’pus p’tit r’gret
Dispoye longtimps on nos k’nohe el porodje
Et n’zestans firs dess’ des vix Visétwès.
Si on a minme volou non fé dè l’pônne
Et d’vins nos dreuts sayis di no man’cî
Rilèvans l’tiesse, mostrans qui d’vins nos vônnes
A co des sonc di Francs Harquibusis (bis)

C' est st'ine honneûr, on grand pas po nos autes
Di nos trover turtos chal rassonlés
Sin  hasticote nin pu po onk qui l'aute
C'est çou qui fât po r'novler l'timps passé
On veut dejà rilure so les visedjes
Li frankisté què 1'âbaronne des vîx,
Nè fât nin pu po d'ner fwèce et coredje
A l'Kipagneire des Francs Harquibusis (bis)

On di djourmàye qui 1’Union fait 1'fwèce
So s'rappôrt la nos débutans fwert bin
Ca nos avans sin nos d’ner nou mâ d’tiesse
Suvous turtos li mot di ralloymint.
Qui s'bel élan si porsusse à totes heures
Li main el main essonle rottants todis
C'est çou qu'nos dmande noss Présidint d'honneur
Po 1'pu grand bin des Francs Harquibusis (bis)

Serrans nos rangs asteur chers Camarâdes
Dizos l’bannîre del sainte fraternité
Di l’aband’ner djurans qui n' n'avans wâde
Et qui n’vo1ans l’mint’ni  avou firté.
Si v'néve on djou qu’elle si trouv'reut mancneye
Tot comme nos péres n'sèris prêts sin bambi
A nos djetter â mittant dè l'truleye
Po d'finde l’emblème des Francs Harquibusîs (bis)

13 Mars 1910
Joseph HUMBLET
la traduction

Les Francs Arquebusiers
Ici à Visé voilà quelques années
Vous n’auriez sûrement rien pu trouver de mieux
Que la grandeur d’âme de cette belle compagnie
Qui marchait sous le nom d’Anciens Arquebusiers
Mais en ce temps là on faisait droit aux idées
On respectait de la vieillesse les cheveux gris
C’est pour la défense de ces belles pensées
Que se sont ralliés les Francs Arquebusiers

Si des grincheux nous traitent de mauvais rouges
Suivant notre voie sans en avoir le plus petit regret
Depuis longtemps on nous connaît dans les parages
Et nous sommes fiers d’être des vieux visétois
Si on a même voulu nous faire de la peine
Et dans nos droits essayer de nous menacer
Relevant la tête montrant que dans nos veines
Il y a encore du sang de Francs Arquebusiers

C’est un honneur, un grand pas pour nous autres
De nous retrouver ici tous rassemblés
Sans anicroche ni pour l’un ni pour l’autre
C’est ce qu’il faut pour renouveler le temps passé
On voit déjà briller sur les visages
La franchise qui est la bannière des vieux
Il n’en faut pas plus pour donner force et courage
A la Compagnie des Francs Arquebusiers

On dit de nos jours que l’Union fait la force
Sur ce rapport là nous débutons très bien
Car nous avons sans nous donner aucun mal de tête
Suivis tous le mot de ralliement
Que ce bel élan se poursuive à toutes heures
La main dans la main ensemble marchant toujours
C’est ce que nous demande notre Président d’honneur
Pour le plus grand bien des Francs Arquebusiers

Serrons nos rangs maintenant chers camarades
Sous la bannière de la sainte fraternité
Que de l’abandonner jurons que nous n’en avons cure
Et que nous voulons la maintenir avec fierté
S’il venait un jour qu’elle se trouva menacée
Tout comme nos pères nous serions prêts sans hésitation
A nous jeter au milieu de la mêlée
Pour défendre l’emblème des Francs Arquebusiers

13 Mars 1910
Joseph HUMBLET

Les Francs Harquibusis

Chant en wallon liégeois composé en 1910.
Les fascicules alors émis portent la date du 13 mars 1910, date à laquelle les Francs Arquebusiers sortirent pour la première fois de leur local de la Renaissance sous leur nouvelle dénomination.
Les paroles de Joseph Humblet, président en 1920, rappellent que malgré la scission, les Francs Arquebusiers sont des vieux arquebusiers de souche dont le sang fier coule dans les veines.
Ce chant est entonné lors de la séance académique de la fête, seuls les deux premiers couplets sont chantés

Armoiries de la famille Scaff

Ce chant était dédié à Clément Scaff alors président d'honneur des Francs Arquebusiers et qui était président des arquebusiers depuis1903, jusqu'au moment où il céda la place à Alexandre Scaff, président de 1910 à 1920.



Au Drapeau de St Martin
Refrain

Salut, salut, glorieuse bannière,
Drapeau béni des Francs Arquebusiers,
Déroule-toi resplendissante et fière,
Sur tes soldats ouvre tes plis altiers.

Tu n’as pas vu les sanglantes journées,
Où défendant ses chères libertés,
L’arquebusier lançait dans les mêlées, à l’ennemi ses défis redoutés.
Tu ne les a pas vus, vengeurs de la patrie,
Défenseurs de l’autel et soldats de leur Dieu,
Ecraser à leurs pieds, l’infidèle en furie,
Mourants lutter encore en héros sous le feu. (Refrain).

Et cependant tu n’es pas sans rivales,
Loin des horreurs d’un passé plein d’effroi,
Tu vois encor(e) jaloux vagues et pâles,
Des ennemis se dresser devant toi.
Mais de braves soldats sont prêts pour te défendre,
Ils vaincront dans la paix comme leurs fiers aïeux,
Autrefois dans le sang sublimes de vaillance,
Luttaient, toujours ardents, toujours victorieux. (Refrain.)

Du temps aussi tu peux braver l’injure,
Il ternira l’éclat de tes couleurs,
Mais chaque jour tu brilleras plus pure,
Aux yeux ravis de tes soldats vainqueurs.
Plus tard à nos enfants, tu rediras la gloire,
Des guerriers d’autrefois, des braves disparus,
Et le cœur des aïeux bénissant le mémoire,
Pour toi tressaillira d’amour et de vertus. (Refrain).
Les Arquebusiers de Visé en 1901

Au Drapeau de St Martin

Ce morceau fut composé en l'honneur de Melle Fayn qui en 1901 avait offert un drapeau à la compagnie et chez qui étaient conservées les anciennes statues détruites dans l'incendie de sa maison en 1914.
Elle offrit aussi un drapeau en 1902.

Nous conservons un plateau liturgique de cette famille dans le musée des Francs Arquebusiers

Musée des Francs Arquebusiers plateau liturgique de la famile Fayn



La musique était de Jacques Martin qui rejoignit les rangs des anciens arquebusiers lors de la scission et les paroles de François Heuchenne

On voit ce drapeau sur la photo de 1901 à gauche

Au drapeau de St Martin, partition

Our Director
aussi appelé la
Marche des Jeunes Francs
Our Director March

Our Director

Arrangement Mol

Frederick Ellsworth Bigelow (20-8-1873 / 11-5-1929)

OUR DIRECTOR (1892) de Frederick BIGELOW, USA, fut publiée en 1895 et
est dédiée à Joseph Morrisette, directeur de Ashland Brass Band

Il écrivit aussi NC4 March pour commémorer le Curtiss NC4 premier hydravion transatlantique ( voir 1910_navycurtissnc4.htm )
http://www.youtube.com/watch?v=ssQ_xYTVFvM pour une version anglaise http://www.youtube.com/watch?v=liay7mn7OuQ pour une version marche américaine plus rapide

Marche du 1er Régiment des Grenadiers belges

Grenadier belge

Constantin Bender

(Sint-Niklaas, 12 november 1826 – Sint-Gilles, 26 juli 1902)
était un compositeur belge chef d'orchestre et clarinettiste.Il était le fils du chef d'orchestre clarinettiste et compositeur Jacob (Jacques) Bender (1798-1844), frère du clarinettiste et chef d'orchestre Adam Joseph Bender et neveu du chef du Grand Orchestre d'Harmonie des Guides belges Jean-Valentin Bender.

Bender à l'âge de 15 ans était apprenti-tambour au 10e de Ligne et y fut incorporé dans la musique le 16-12-1848.
Le 26 janvier 1849 il est muté comme clarinettiste solo du 1er Régiment de Ligne où son oncle Jean-Valentin Bender était chef d'orchestre depuis 1830. En 1864 il rejoint le corps de musique qui partira avec le corps expéditionnaire au Mexique.
Le 1er juillet 1880 il est nommé chef de musique de la Musique des Grenadiers.

Sous-lieutenant en 1870, il passe lieutenant en 1880 pour être nommé le 26 mars 1892 inspecteur des corps de musique militaire, fonction qu'il assurera jusqu'au 8 décembre 1897 quand il accéda à la retraite.

Constantin Bender fut aussi pour un temps chef d'une école de musique dans la fabrique de Louis De Naeyer à Willebroek.

Il composa la marche du 1er Grenadiers, de nombreuses autres marches, e.a. Ouverture de Concours à l’occasion d’un tournoi pour orchestres d’harmonie les 3 et 4 juin 1882 à Lille (France). Bender composa également la barcarole Une Nuit au Château et la marche Hommage à l’Armée.
Il composera quelques pièces pour harmonie, comme Le Bienfaiteur, et
Hommage à Saint-Nicolas allegro militaire.
Il a encore écrit une Polka de concert et d’autres petits morceaux, comme le pot-pourri Boccace.
C'est aussi lui qui à la demande des autorités établit le rythme de la Brabançonne que nous connaissons aujourd'hui et qui était joué un peu de n'importe quelle manière.
Comme compositeur il a écrit plusieurs oeuvres pour des musiques et orchestre militaires dont
Le Vainqueur et la Marche du 1er Régiment des Grenadiers belges,

Selon sa biographie, il a été décoré de
l’Ordre de Léopold,
de l’Ordre de la Guadeloupe, (Ordre de Notre-Dame de la Guadalupe)
de la Médaille Militaire française du Mérite, (Médaille Militaire remise pour mérite)
et de l’Ordre de Franz-Joseph (1881).

Il décède à Saint-Gilles le 26 juillet 1902.
A ne pas confondre avec Jean Valentin Bender ancien chef de la Musique des Guides

Victoire

H. Fayat
décédé en 1965, pas d'autres informations
Cherchons tout renseignement utile

Tous belges

Theo Banken
Theo Banken( .?. -1943)

Il était l'ancien chef de musique de 1927 à 1943
de l'harmonie
KONINKLIJKE MUZIEKVERENIGING "BROEDERMIN"
de STERREBEEK.
http://www.broedermin.be/


Il fut également chef du Koninklijke Filharmonie Leefdaal vers 1928

http://www.kfleefdaal.be/

Honneur et Patrie

R. Hubene
Difficile de trouver des renseignements concernant cet auteur quasi inconnu.

Pourtant il a écrit plusieurs compositions, entre autres pour l'Armée belge comme la Marche du Génie du Corps de Cavalerie qui était reprise sur le cd " Honneur et Traditions des Musiques militaires belges " et qui déjà en 1948 avait été enregistrée par la Musique Royale des Guides.

Tout renseignement utile est le bienvenu

Entrée au Cimetière

Traditionnel
Arrangement
François Cerfontaine père

Le Régiment de Sambre et Meuse
Tous ces fiers enfants de la Gaule
Allaient sans trêve et sans repos
Avec leurs fusils sur l'épaule,
Courage au coeur et sac au dos !
La gloire était leur nourriture,
Ils étaient sans pain, sans souliers,
La nuit ils couchaient à la dure
Avec leurs sacs pour oreiller.

Refrain:

Le régiment de Sambre et Meuse
Marchait toujours au cri de Liberté
Cherchant la route glorieuse
Qui l'a conduit à l'immortalité.

Pour nous battre, ils étaient cent mille
A leur tête, ils avaient des rois !
Le général, vieillard débile
Faiblit pour la première fois
Voyant certaine la défaite
Il réunit tous ces soldats
Puis il fit battre la retraite
Mais eux ne l'écoutèrent pas.

Le choc fut semblable à la foudre
Ce fut un combat de géant
Ivres de gloire, ivres de poudre
Pour mourir, ils serraient les rangs !
Le régiment par la mitraille
Était assailli de partout,
Pourtant, la vivante muraille
Impassible, restait debout.

Le nombre eut raison du courage
Un soldat restait - le dernier !
Il se défendit avec rage
Mais bientôt fut fait prisonnier.
En voyant ce héros farouche
L'ennemi pleura sur son sort
Le héros prit une cartouche
Jura, puis se donna la mort !

Dernier refrain

Le régiment de Sambre et Meuse
Reçut la mort au cri de liberté
Mais son histoire glorieuse
Lui donne le droit à l'immortalité !

Robert Planquette
Robert Planquette
Sambre et Meuse

Les paroles furent écrites en 1870 par Paul Cezano puis la musique en fut composée par Robert Planquette (1848-1903)
qui signera sept ans plus tard celle des Cloches de Corneville la célèbre opérette
Cette marche est une marche patriotique telle qu'on en concevait vers 1870.


Il n'y a jamais eu de régiment de Sambre et Meuse.
Mais il exista bien une Armée de Sambre et Meuse qui s'illustra durant la Révolution française et est la plus connue des armées de la Révolution française.
Les paroles sony donc une pure invention.

Elle fut formée le 29 juin 1794 (11 messidor an II) avec l’armée des Ardennes renforcée de l'aile gauche de l’armée de Moselle et de l'aile droite de l’armée du Nord.

Elle eut pour premier commandant le Général Jourdan, mais aussi le général Lefebvre (futur maréchal époux de Catherine Hubscher, Maréchale Lefèbvre Duchesse de Dantzig, dite "Madame Sans-Gêne")

Voir la page
http://www.arquebusiers.be/composition.htm

Cette musique fut arrangée en marche militaire par François Joseph Rauski (1837-1910) chef de musique au 18e RI.



Offrande à Saint Martin

Marche du 425
ième

Marche de la Saint-Martin

Philippe Clerdent

Philippe ClerdentOfficier des Francs Arquebusiers,
d'auteur il est passé à compositeur,
en écrivant entre autres morceaux:
la Marche du 425e des Francs Arquebusiers en 2004 et
la Marche d'Offrande à St Martin en 2010
pour le retour des Francs dans la Collégiale de Visé, marches qu'il a offertes au Francs Arquebusiers
La Marche de la Saint-Martin fut composée en 2014 et est jouée pendant l'entrée de la gilde dans la collégiale
Philippe Clerdent est né le 17 mars 1957.
Il fit ses études au collège St Hadelin de Visé tout en menant des études musicales.
Pianiste renommé dans de nombreuses formations musicales de la Basse-Meuse, il ne s'en tient pas exclusivement au clavier mais aussi à la guitare et la trompette en musicien accompli qu'il est.

Assemblée
et
Marche d'offrande des Francs Arquebusiers


Le Cercle Choral César Franck
Le Cercle Choral César Franck
lors de la cérémonie d'hommage dans la collégiale St Martin de Visé

le chef de musique Etienne NihantEtienne Nihant

était un compositeur de Visé, plus particulièrement de Devant-le-Pont où il repose.

Il composa la Marche d'offrande des Francs Arquebusiers, exécutée autour de la place de Visé lors de la rentrée de la compagnie à son local alors qu'elle n'avait plus accès à l'église depuis 1910.

En 2010 la marche fut aussi exécutée pour une rentrée solennelle dans la collégiale St Martin de Visé où les Francs ont repris la place qui est la leur et leurs traditions.

Joseph Nihant
Il est le fils d'Etienne et a dirigé le Cercle Choral César Franck qui a chanté les morceaux sur le cd.
Fondé par Marcel Fraikin, le Cercle Choral César Franck se produit pour la première fois en 1944.
Motivés par le succès rencontré, les membres décident de poursuivre l’aventure en se spécialisant dans les chansons populaires harmonisées pour quatre voix mixtes.
Jusqu’en 1964, année où elle prend part à la création de l’Académie César Franck, la chorale participe à de nombreux concerts et événements.
Par la suite, pris par la gestion de l’Académie, Marcel Fraikin ralentit les activités de la Chorale.Mais en 1988, il lui donne un nouveau souffle et la relance en recrutant de nouveaux membres.
Depuis lors, elle poursuit son parcours musical et participe à de nombreuses manifestations culturelles, religieuses et philanthropiques.
Elle sera récompensée en 1999 par le prix du Mérite Culturel de la Ville de Visé.
Au décès de Marcel Fraikin en mars 2000, la direction de la chorale a été confiée à Joseph Nihant.
Tout en conservant les chants faisant partie de son patrimoine et tout en maintenant les prestations assumées précédemment, son répertoire s’est enrichi de chansons plus récentes que ce soit en langue française, anglaise ou wallonne.
Fort d’une quarantaine de choristes, le groupe a tout en main pour continuer à progresser et à se produire au plus grand plaisir de son public.

http://cerclechoralcesarfranck.e-monsite.com/

Les Bans

Corps des Tambours

Corps des Tambours des Francs Arquebusiers, Claudy Bautil Tambour MajorLes morceaux traditionnels des tambours sont exécutés entre les morceaux de l'harmonie et en alternance avec celle-ci
Ce sont eux aussi qui ouvrent et ferment le ban lors de la séance académique.
Ils jouent également la Diane à 4 heures du matin et l'Appel à 7 heures.
Les morceaux exécutés portent un simple numéro et sont des compositions des membres.
Les tambours sont rarement des musiciens formés à l'académie mais formés spécifiquement dans la gilde.
Faire jouer tambours et harmonie de concert n'est pas chose aisée car ils ont chacun leur propre idée du rythme.

Au Drapeau de Saint Martin

Arrangement
François Cerfontaine père

Metz

Jos. Bauwen
auteur inconnu
Cherchons tout renseignement utile

La marche du Colonel Bogey

Kenneth J. Alford
de son vrai nom Frederick Joseph Ricketts

Major F.J. Ricketts Alias  Kenneth J. AlfordMajor F.J. Ricketts Alias  Kenneth J. AlfordComposée en 1914 par Kenneth J. Alford, pseudonyme de Frederick Joseph Ricketts, chef de fanfares et compositeur britannique de marches militaires.



Plus connue en français sous le nom de Hello le soleil brille,
cette marche eut de nouveau énormément de succès grâce au film Le Pont de la rivière Kwaï sorti en 1957 dont elle sera le thème musical.

Alte Kameraden
Vieux camarades
Sie strecken ihre Krallen wieder über die Welt,
Kriege machen Leichen und Waffen bringen Geld.
Geld heißt Wahnsinn, Triumph und Macht,
Alte Kameraden, altes Nazipack.

Ref.:

Die alten Kameraden sind Heute wieder stark,
die alten Kameraden sind wieder an der Macht,
wieder aus auf Kriege, auf Ehre und auf Ruhm,
die alten Kameraden träumen wieder vom deutschen Heldentum.

Sie sind in der Regierung und in der Industrie,
so wie vor vielen Jahren, denn anders war's hier nie.
Die Herrenrasse mit dem goldenen Knüppel,
prügeln wieder ein auf arme Krüppel.

Ref.:

Die alten Kameraden sind wieder an der Macht,
die alten Kameraden sind Heute wieder stark,
wieder aus auf Kriege, auf Ehre und auf Ruhm,
die alten Kameraden träumen wieder vom deutschen Heldentum.

End-Ref.: (2x)

Sie träumen wieder von Ehre und von Ruhm,
sie träumen wieder vom deutschen Heldentum,
alte Kameraden, altes Nazipack,
neue Kameraden, neues NA-ZI-PACK!

Arrangement A. De Baeremaeke

Carl Albert Hermann Teike
(5 février 1864 – 22 m
Carl Albert Hermann Teike ai 1922)

Carl Albert Hermann Teike était un compositeur allemand qui écrivit plus de 100 marches militaires et 20 pièces de concert.

Agé de 19 ans il rejoignit les rangs de l'armée de Württemberg comme musicien au 123e Régiment König Karl.

Il était stationné en Souabe à Ulm, où il jouait également du cor d'harmonie français et de la percussion pour l'orchestre et des théâtres locaux.

Il composa Alte Kameraden en 1889 et cette marche n'eut aucun succès auprès du chef de musique de l'armée qu'il quitta pour devenir policier puis employé de poste.

Il vendit cette composition pour 20DM à un éditeur qui en fit un succès international.

La Retraite des Francs Arquebusiers Visétois

Traditionnel
Arrangement
François Cerfontaine père

Saint Martin (Le verre en main)

Le verre en main,
Jusqu’à demain,
Restons à table pour célébrer,
La fête de l’arquebusier.

Refrain

Est-il rien de plus doux, qu’un pareil rendez-vous ?
Oh belle compagnie,
Sois à jamais unie.
Oh belle compagnie,
Sois à jamais unie.
Fraternité et liberté sont notre partage
Qu’à nos fêtes franche amitié,
Vienne toujours régner.

Fraternité et liberté
Faveur divine, venez à nos cœurs
Donner les plus vrais bonheurs.

Plaisirs, amours,
Ici toujours on vous appelle,
Comme nos bons aïeux par vous soyons heureux.
Fiers jeunes gens,
De vos parents suivez l’exemple,
L’exemple si beau d’être fidèle au drapeau.
Qu’à bien traiter tout invité,
Chacun s’empresse,
Qu’un bon souvenir le ramène à l’avenir.

Traditionnel
Arrangement
François Cerfontaine père

Cramignon des Francs Arquebusiers de Visé
Extrait de l'opérette la Fille du Tambour-major


Chez les Francs Arquebusiers, lors du cramignon devant la salle, on reprend sur le même air:

" C'est la fille du tambour major...
vive les Francs "


cramignon:
danse main dans la main alternant hommes et femmes et qui serpente dans la rue

Partition et paroles de l'air final de la Fille du Tambour-major, cramignon des Francs Arquebusiers

Partitions de toute l'opérette:
http://imslp.org/wiki/La_fille_du_tambour-major_(Offenbach,_Jacques)

Arrangement François Cerfontaine père

Jacques Offenbach

Jacques Offenbachest un compositeur et violoncelliste français d'origine allemande, né à Cologne le 20 juin 1819 et mort à Paris le5 octobre 1880.
Il créera l'opéra-bouffe, un genre proche de l'opérette avec des succès phénoménanux parmi lesquels Orphée aux Enfers en 1858, son premier grand succès grâce notamment à son " galop" infernal, les Contes d'Hoffmann (1881), La Vie parisienne (1866), La Grande-Duchesse de Gérolstein (1867), La Périchole (1868), La Belle Hélène (1864), Les Brigands (1869 )(et le fameux " bruit de bottes " des carabiniers qui arrivent " toujours trop tard"), La Fille de madame Angot en 1873,
et La Fille du tambour-major (1879), qui est encore à ce jour une de ses œeuvres les plus populaires.
Livret d'Henri Chivot et Alfred Duru

Que m’importe un titre éclatant,
Le luxe dont on m’environne,
Pour un destin bien moins brillant ! (bis)
Sans regrets je les abandonne !
Non, désormais, je ne suis plus
Une noble et riche héritière,
J’ai troqué ces dons superflus
Pour l’humble habit de cantinière !

Ah !
Je suis mamzelle Monthabor, ra-ra-ra-ra
La fille du tambour-major ! ra-ra-ra-ra-ra
La fille du tambour-major !

Je vous le dis bien franchement,
Parmi vous j’étais mal à l’aise,
Car je sens sous ce vêtement (bis)
Battre le cœur d’une Française !

Voici mes vrais, mes seuls amis,
Je m’enrôle sous leur bannière,
C’est le drapeau de mon pays
Et nom d’un’ pipe, et nom d’un’ pipe, j’en suis fière !

Ah !
Je suis mamzelle Monthabor, ra-ra-ra-ra
La fille du tambour-major ! ra-ra-ra-ra-ra
La fille du tambour-major !
http://www.dailymotion.com/video/x3s495_la-fille-du-tambour-major-la-perich_music

 

La particularité chère aux Francs Arquebusiers est d'allier le soucis du respect des traditions à celui de la justesse des uniformes,
puisque tous ceux-ci peuvent se retrouver au
Musée Royal de l'Armée de Bruxelles.
et ont été confectionnés sur demande du conservateur Marc Poelmans d'après sa collection personnelle des planches uniformologiques de Robert Aubry que vous retrouverez en cliquant
ici


Nos GénérauxNos GénérauxOfficiers d'Etat-MajorOfficiers d'Etat-MajorLa Gendarmerie NationaleLa Gendarmerie NationaleLes Grenadiers de 1854Les Grenadiers de 1854
Ciquez sur les images pour agrandir




dernière mise à jour:17/11/16

Home

©Marc Poelmans
Webmaster
29 rue des écoles
4600 Visé
0495/12.29.09
contact


Jouets médiévaux en bois
29 Rue des Ecoles, B-4600 Visé


Marc Poelmans
Conseiller en Prévention - Coordinateur Sécurité Chantiers Temporaires et Mobiles (agréé AR 25/01/2001)
29 Rue des Ecoles, B-4600 Visé 0495/12.29.09