Home
visiteurs depuis septembre 2002 --
Vous êtes sur le site personnel de Marc Poelmans pour le site officiel: www.francs-arquebusiers.be

Les uniformes actuels des gildes de Visé sont inspirés du 19e siècle (voir page
1975-2000 ) et en ce qui concerne les Francs Arquebusiers de l'Armée belge et des planches uniformologiques de Robert Aubry
collection complète que vous retrouverez en cliquant ici

L'uniforme des arquebusiers d'autrefois

Armée germanique-Liege-porte enseigne 1500Les arquebusiers n'ont en fait jamais eu à Visé d'uniforme spécifique.
L'histoire transmise oralement n'en fait en tout cas aucun écho et on n'en a jamais eu aucune représentation

Puisqu'il s'agissait de civils et non d'une milice régulière, ils portaient certainement un uniforme particulier uniquement lors de leurs fêtes, et peut-être même plus simplement une cocarde ou un insigne.

Par ailleurs, les quatre milices bourgeoises de la ville, réparties dans les différents vinaves (quartiers) ne possédaient pas non plus d'uniforme spécifique, il s'agissait de bourgeois obligés d'accomplir leur rôle de garde.

Cet absence d'uniforme était normale et c'était par ailleurs le cas dans beaucoup de cités
Les hommes d'armes devaient s'équiper à leur frais, même dans les armées régulières où le montant nécessaire à leur équipement leur était décompté de leur solde.
L'armée avançait l'uniforme et se remboursait sur la solde plutôt que de donner directement l'argent au soldat qui au lieu de s'équiper préférait aller le dépenser dans la première taverne.
Il faut bien savoir qu'à l'époque, certains entraient à l'armée par misère pour être sûrs d'avoir à manger tous les jours.

Les compagnies de ville étaient différentes puisque les gildes étaient fondées sur une base volontaire, pécuniaire, et sociale.
Ainsi dans la fameuse Ronde de Nuit de Rembrandt, seuls ceux qui en eurent les moyens figurent sur le tableau.

couleuvrinier 15e siècle, collection M. Poelmans
arquebusier 15e S
coll. M. Poelmans

Arquebusier 15e siècle derrière son pavois
Les arquebusiers de Gand
Arquebusiers de Gand au 15e siècle
Seul l'Alfer et l'officier portent une tenue complète

Il s'agissait très vraisemblablement de vêtements civils souvent complétés d'un grand manteau pour monter de garde, avec certainement un uniforme de gala pour les fêtes, peut être un simple tabard aux couleurs de la société passé sur les vêtements civils.

Lyliane et Fred Funcken, deux éminents spécialistes, ont écumé les musées et examinés des milliers de gravures et dessins qu'ils ont reproduits dans de multiples ouvrages édités dans les années 1970 chez Casterman.
Ces auteurs se voulaient le plus exhaustifs possible.

Voici quelques unes de leurs illustrations extraites des volumes " Le costume et les armes au temps de la chevalerie Tomes 1 et 2"

Cliquez sur les images pour agrandir
arquebusiers, le costume et les armes au temps de la chevalerie L&F Funcken arquebusiers, le costume et les armes au temps de la chevalerie L&F Funcken
arquebusiers, le costume et les armes au temps de la chevalerie L&F Funckenarquebusiers, le costume et les armes au temps de la chevalerie L&F Funckenarquebusiers, le costume et les armes au temps de la chevalerie L&F Funckenarquebusiers, le costume et les armes au temps de la chevalerie L&F Funcken
mousquetaires-hollande-1580 arquebusiers-hollande-1580 Compagnie d'arquebusiers du Capitaine Michel, Bruxxelles 1582
Arquebusiers et mousquetaires au 16e siècle
1540-infanterie de Charles-quint arquebusier-1545 arquebusier-1580
Dans les petites villes, généralement les membres des compagnies portaient simplement une cocarde, spécialement le jour des fêtes, et qui identifiait leur appartenance à la gilde

Les illustrations de la fin du 16e siècle de Jacob de Gheyn ici plus haut et ci-dessous en montrent quelques exemples.
IIs sont relativement sobres car les costumes étaient très colorés, avec des manches et des jambes de pantalon parfois de couleurs différentes.
Les grands seigneurs se dotaient de compagnies avec des uniformes somptueux, mais ce ne fut jamais le cas à Visé, ville assez modeste.

Mousquetaires 16e siècle, contrairement à l'arquebusier, il porte une fourquine pour appuyer son arme plus lourde


mousquetaire de Gheyn Arquebusier de Malines-Mechelen en 2009
Arquebusiers du 16e siècele et de Malines-Mechelen en 2009

arquebusiers 16e siècle

Arquebusiers et mousquetaires16e siècle Allemagne

arquebusiers et mousquetaires16e siècle Allemagne arquebusiers et mousquetaires16e siècle Allemagne
arquebusiers et mousquetaires16e siècle Allemagne

Arquebusier monté, Espagne 1632
Arquebusier monté et mousquetaire
au service de l'Espagne milieu du 17e siècle.
mousquetaire espagnol 1650


Tambour, Alfer et fifre au service de l'Espagne, 1632.

Le terme Alfer vient de l'espagnol Alferez qui signifie sergent et qui provient lui-même de l'arabe al-faris , cavalier
Le jeu du drapeau tel qu'on peut le voir dans certaines sociétés est d'origine militaire.
Tel que pratiqué dans le Namurois il doit provenir d'Espagne, comme en témoigne le nom d'Alfer donné au joueur de drapeau qui au-delà des Pyrénées, désigne l'alférez, l'officier porte-étendard.
Le jeu aurait été introduit dans la région de Namur durant la période des Pays-Bas espagnols (1555-1715), soit par des soldats ibériques en garnison dans nos contrées, soit par d'anciens soldats des Gardes Wallonnes au service des rois d'Espagne.
Sur les champs de bataille, les ordres étaient donnés par des mouvements du drapeau.

mousquetaire, piquier et arquebusier au service de l'Espagne en 1633


On trouvait ces compagnies placées sous la férule d'un capitaine, souvent assisté d'un lieutenant.
Un ou plusieurs tambours rappelaient les hommes et battaient la mesure lors des cortèges.
Un porte drapeau , un alfaire ou alfer, portait la bannière de la société.
.
Les arquebusiers de Gand en 1913 en costume 17e siècle
Et ceux de Tournai la même année ainsi que la compagnie d'arquebusiers de Lessines en 2010
Les arquebusiers de Tournai en 1913Les arquebusiers de la Milice de Lessines sous le commandement de Pascal Pierquin en 2010

Mousquetaires français 17e siècle arquebusiers français debut 16e siècle
arquebusiers français 17 et et 16e siècle, arquebuse à crosse pétrinal typique
Mousquetaire français 1580 Mousquetaire français en 1586
Mousquetaires français 1580 et 1586
Le maniement d'arme du piquier et de l'arquebusier Jacob degheyn Le maniement d'arme du piquier et de l'arquebusier Jacob degheyn Le maniement d'arme du piquier et de l'arquebusier Jacob degheyn Le maniement d'arme du piquier et de l'arquebusier Jacob degheyn Le maniement d'arme du piquier et de l'arquebusier Jacob degheyn Le maniement d'arme du piquier et de l'arquebusier Jacob degheyn Le maniement d'arme du piquier et de l'arquebusier Jacob degheyn
arquebusiers par Jacob Degheyn

mousquetaire vers 1630

officier par Jacob Degheyn

arquebusier par Jacob Degheyn

porte drapeau par Jacob Degheyn
arquebusiers par Hendrik Golsuis

Un bon exemple de l'uniforme du 16e siècle est celui de nos amis de la gilde fondée en 1548 à Lessines,
et invitée d'honneur des festivités du
425e anniversaire:

Pascal Pierquin, lieutenant de compagnie de la Milice de Lessines et quelques arquebusiers

la Milice Bourgeoise 1583
Tambours de la Garde de Sébastien de Tramasure
Serment des Canonniers Arquebusiers à l'Honneur de Dieu et de Monsieur Saint-Roch

Elle porte le nom de
Milice 1583
en raison d'un haut fait d'armes qui eut lieu à Lessines en cette année et qui depuis cette date est célébré chaque année

On remarquera sur la photo de droite le collier équivalent à notre papegai

Collier à l'Oiseau, Papegaie de la Milice de Lessines

 

mousquetaires Walsh mousquetaires Walsh mousquetaire guerre civile anglaise 17e s  par Stephen Walsh

Mousquetaires anglais; création Stephen Walsh, ©Ed Ospreyd Matchlock Musketeer 1588-1688
de superbes ouvrages (en anglais) avec des illustrations magnifiques
arquebusiers en marche Stephen Walsharquebusiers dans les tranchées Stephen Walsh arquebusiers et piquiers, Stephen Walsh

Arquebusier de la Compagnie 1602 de Genève

A Genève également, on peut trouver une compagnie d'arquebusiers qui portent encore le même costume.
Le cas de Genève est intéressant car c'était aussi une principauté dépendant du Saint Empire Germanique, mais la compagnie des arquebusiers y fut fondée un siècle avant celle de Visé

 




La Compagnie 1602
qui porte ce nom en souvenir d'un fait historique dans la ville de Genève et que nous espérons retrouver à Visé lors d'une manifestation des Francs Arquebusiers

Mousquetaires allemands 17e siècle mousquetaire Russie 18e siècle Mousquetaires français 17e siècle
Mousquetaires allemands 17e siècle et russe 18e siècle. Mousquetaires français 17e siècle

Les gardes des grandes villes portaient des uniformes somptueux comme ceux que l'on peut voir sur la célèbre Ronde de Nuit de Rembrandt ainsi que sur le tableau de la compagnie du Capitaine Bas
http://www.rijksmuseum.nl/
(cliquez sur l'image pour agrandir)

La Ronde de Nuit de RembrandtLa Ronde de Nuit
1642 Rembrandt
Huile sur canevas, 363 x 437 cm
Rijksmuseum, Amsterdam.

Le titre, La ronde de nuit lui vient du début du 19eme siècle. Mais le titre original, attesté dans la famille du capitaine Banning Cocq sur une esquisse de la peinture, est: "Scène peinte de la grande salle de Cleveniers Doelen, dans laquelle le jeune Heer van Purmerlandt (Banning Cocq), comme commandant de bord transmet ses commandements à son lieutenant, Heer van Vlaerderdingen (Willem van Ruytenburch)"



Rembrandt a représenté le groupe de gardes d’une manière particulièrement originale.
Sur la Ronde de Nuit de Rembrandt, les gardes se déplacent ensemble.

Ils parlent et saisissent leurs armes.
Tout en marchant, le capitaine Banning Cocq donne à son lieutenant, Van Ruytenburch, l’ordre de faire marcher la compagnie au pas.

La Ronde de Nuit ressemble à l’instantané d’un groupe en mouvement, et non à un portrait apprêté.
Cette caractéristique fait de la ronde de nuit une peinture radicalement différente des autres représentation
Armoirie d'Amsterdams de la garde nationale.
Qui se trouve sur la peinture
Sur un bouclier au-dessus de la porte se trouvent les noms des 18 gardes représentés.
Une compagnie comptait davantage de membres mais seuls les gardes qui payaient étaient représentés sur les portraits de groupe.

Le tambour était engagé et figurait donc gratuitement sur la peinture.
Rembrandt a ajouté d’autres personnages afin de rendre la peinture plus vivante.
Trois personnages situés sur le côté gauche ont disparu au cours du 18ème siècle lorsqu’une partie de la toile a été découpée.
Il n’est plus possible de mettre un nom que sur quelques-uns des visages.

La Compagnie du Capitaine Reinier RealSymboles


Les gardes représentés dans la Ronde de Nuit s’appellent les Kloveniers
(on voit aussi le terme de kolveniers),
d’après le terme klover, qui fait référence à une arme à feu du 16ème siècle.

Rembrandt a inséré les symboles des Kloveniers de manière naturelle : la fillette à l’arrière-plan est en elle-même le plus symbole le plus important.
Il s’agit d’une sorte de mascotte.
Les serres de la poule sur sa ceinture font référence aux Kloveniers.

Le pistolet (à peine visible derrière la poule) symbolise le klover.

Dans sa main, la fillette tient la corne de cérémonie des Kloveniers

Le garde situé devant elle dispose d’un casque avec une feuille de chêne, un motif traditionnel des Kloveniers.

Un détail subtil permet de déterminer qu’il s’agit des Kloveniers d’Amsterdam.

Sur le revers de la veste du lieutenant, les trois croix des armes d’Amsterdam sont visibles (attention il faut bien chercher

https://www.google.com/culturalinstitute/asset-viewer/the-night-watch/eQEojRwTdypUKA?utm_source=google&utm_medium=kp&hl=fr&projectId=art-project

http://www.holland.com/rembrandt400/


La compagnie du Capitaine Reinier Real de Frans Hals


http://www.rijksmuseum.nl/

Le 6 mai 1804, adoptant un nouveau réglement et des uniformes semblables à ceux des armées napoléoniennes, la compagnie se reformait de manière officielle en trois groupes qui existent encore aujourd'hui:
les Sapeurs,
en tenue de l'armée impériale
les Mousquetaires
qui portaient le shako
et les Grenadiers
qui portaient le bonnet à poils
Les couleurs étaient celles de la Grande Armée de Napoléon

Infanterie de Ligne 1808

Infanterie de Ligne1812Les Arquebusiers de Visé en 1804On peut voir ces uniformes sur deux gravures présentées lors de l'exposition de Liège de 1905 que l'on retrouve sur une photo de l'époque.


Certaines images peuvent être agrandies en cliquant dessus

L'inspiration française est en tout cas certaine, puisqu'en 1803 la Belgique n'existe pas et est scindée en départements français.
Retrouvez sur ce lien
l'Armée française de 1690 à 1894 en planches d'uniformes.

sapeur d'infanterie uniforme des Francs Arquebusiers en 1831

Ce choix d'uniforme n'a rien d'exceptionnel, la compagnie essaye de s'accorder les bonnes grâces de Napoléon, ou plutôt de Bonaparte, puisque le Premier Consul est en visite en Belgique cette même année et un peu partout dans le pays des Gardes d'Honneur sont levées.

Cliquez sur les planches d'uniforme pour agrandir



Il faudra à cette époque l'intervention des édiles locaux pour expliquer la signification de ces cortèges d'hommes en armes aux représentants du gouvernement français alors en place.
Il ne faut pas oublier que l'armement est alors le même que celui utilisé par les militaires ce que les autorités ne voient pas toujours d'un très bon oeil.



Statue de St Martin des Francs Arquebusiers portée par des officiers, huile du 19e sArquebusiers de Visé pantalon jaune et galon rouge 19e s
Cette composition dura un certain temps, mais dès 1817 un nouveau corps de Majors, nos officiers actuels, fut créé


Ils portaient un uniforme civil, qui est en droite ligne dérivé de l'uniforme militaire.
Le gilet à fleurs était porté pour le "Sacramint" et le gilet noir pour la Saint Martin.

Pour les officiers la bande rouge du pantalon était remplacée par une bande or
Certains officiers défilaient à cheval

L'habit de crémonie est en fait une adaptation de l'uniforme dans un style civil.
Les basques telles qu'on les connaît ne sont en fait que le souvenir des pans autrefois repliés de l'uniforme du soldat

C'est en 1874 que la compagnie adopte la tenue des officiers

Frac, haut de forme, gilet et pantalon jaune avec galon or.


L'habit noir n'est jamais qu'un dérivé de l'habit militaire, le grand manteau dont les pans repliés forment les basques

Les Arquebusiers de Visé en 1901

La compagnie en 1901 et ci-dessous en 1905
Les Arquebusiers de Visé en 1905, gravure de Nicolas Dorville,rééditée par les anciens arquebusiers

Les uniformes actuels des Francs Arquebusiers

Les uniformes actuels des Anciens Arquebusiers
http://www.arquebusiers.eu/zemedia/arquebusiers_static/cortege.html

des sites intéressants pour les amateurs d'uniformes

Liliane et Fred Funcken illustrateurs incontournables des uniformes de toutes les armées
http://digitalgallery.nypl.org/ une collection complète de planches numérisées et on sait faire une recherche par thème
http://www.grosser-generalstab.de/lh/lh.html les planches de l'armée française, et donc aussi des régiments belges
Société belge des figurinistes
un beau site consacré aux soldats en modèle réduit, superbes réalisations
http://lancierdepicardie.bbgraph.com/ des figurinistes passionnés et où vousq retrouvereza des infos sur les uniformes
Militaria magazine
StephenWalsh. illustrateur
http://www.military-photos.com/ les uniformes en photos des armées française, belge, allemande, etc...

http://belle-alliance.be/

Les Editions de la Belle Alliance
planches et livres d'uniformes

Habits de cérémonie
Habits d'officier

Vente et location
Vêtements pour le marié
Vêtements de cérémonie
Vêtements pour cérémonie funéraire

Cardinaels
Maastrichtestraat 5
3700 Tongeren
ouvert du mardi au vendredi
de 10h à 12h et de 13h30 à 18 h
ou sur rendez-vous

012/39.25.01
0495-64.80.86

j.cardinaels@skynet.be
www.ceremonie-cardinaels.be

dernière mise à jour:01/11/14
©
Marc Poelmans

 

Home

©Marc Poelmans
Webmaster
29 rue des écoles
4600 Visé
0495/12.29.09
contact


Jouets médiévaux en bois
29 Rue des Ecoles, B-4600 Visé


Marc Poelmans
Conseiller en Prévention - Coordinateur Sécurité Chantiers Temporaires et Mobiles (agréé AR 25/01/2001)
29 Rue des Ecoles, B-4600 Visé 0495/12.29.09