Vous êtes sur le site personnel de Marc Poelmans aucune image ne peut être utilisée sans l'autorisation du webmaster
visiteurs depuis septembre 2002 --

     
Visé- le 20e siècle
de 1975 à 2000

Vous entendez la marche du Colonel Bogey
composée en 1914 par Kenneth J. Alford, pseudonyme de Frederick Joseph Ricketts, chef de fanfares et compositeur britannique de marches militaires
(Londres 1881-Reigate, Angleterre, 1945).
Cette marche eut de nouveau énormément de succès grâce au film Le Pont de la rivière Kwaï sorti en 1957.

Home / sommaire histoire Vers le 20e siècle de 1950 à 1975 Vers le 21e siècle dernière mise à jour:21/03/17

 

En 1979
Les Francs fêtaient dignement le 400e anniversaire de leur gilde

Un 400e qui fut d'abord endeuillé par la tragique disparition de notre Empereur
Hadelin Woolf,
victime d'un accident.
C'était un homme d'une gentillesse extrême, de grande classe, aimable,
et que nous rencontrions en ville dans son uniforme de policier de la Ville de Visé où il était apprécié.

Il fut le premier à porter le collier offert par Etienne Michaux en 1960.

L'Empereur Hadelin Woolf et les aides de camp Gérard Humblet et Marcel Poelmans
Gerard Humblet- Hadelin Woolf- Marcel Poelmans

l'Empereur Fernand Humblet et ses aides de camp  Victor Michiels et Claude Claes
Victor Michiels - Fernand Humblet - Claude Claes

On voit ici l' ancienne tenue de l'Empereur et ses Aides de camp remplacée depuis par un uniforme de général.

L'habit noir porté par les officiers et anciennement par l'Empereur jusqu'en 1989, est une descendance de l'habit militaire porté autrefois.
Cet habit dont les basques et les fausses poches réprésentaient les pans repliés et attachés par des boutons ainsi que les poches du grand manteau (le surtout) des soldats en marche.

Hadelin Woolf
entouré des aides de camp
Gérard Humblet et Marcel Poelmans
Fernand Humblet
nouvel Empereur et ses aides de camp
Victor Michiels et Claude Claes

Cérémonie au Monument aux Mort en 1979 Joseph Das, Fernand Humblet, Freddy George, Claude Claes
Cérémonie au monument aux morts Rue Basse
Le Président Joseph Das, et le secrétaire Freddy George
juste derrière: l'Empereur Fernand Humblet et Claude Claes,un des aides-de-camp

Blason des Francs Arquebusiers, pierre de taille à l'angle du local de l'Alliance

Pour ce 400e anniversaire, une pierre de taille fut apposée sur la façade du local de l'Alliance

La médaille frappée pour l'occasion représentait notre patron saint Martin,

La Rue de la Station fut rebaptisée
RUE DES FRANCS ARQUEBUSIERS

 

Quelques années après sa pose, la pierre de taille fut rehaussée de couleurs et de feuille d'or par le peinte Loly de Visé, mais son travail sera malheureusement massacré par l'entreprise chargée de rénover la façade quelques années plus tard.

 


Les rouges leur brûleront la politesse en faisant réaliser une idée émise chez les Francs qui n'allèrent pas vite assez pour la concrétiser.
On vit ainsi ainsi un nouveau timbre poste dans la série culturelle de 1978, malheureureusement c'est un timbre à surtaxe et ceux-ci ne sont guère utilisés.
Timbre des anciens arquebusiers de Visé Timbre des anciens arquebusiers de Visé entier postal avec le timbre des anciens arquebusiers de Visé Entier postal avec le timbre des anciens arquebusiers de Visé

6 juillet 1980

Le corps des tambours des Francs Arquebusiers en 1980

Les mousquetaires en 1980

Le président Joseph Das et les officiers porte-drapeau en 1980
Le Corps des tambours
mené par Paul Lambert
suivi par
Claudy Bautil, Aloys Nyssens, Gerard Michiels
Jean Malaise, Guy Lambert, Louis Martin
..., Serge Malaise, Francis Albert
...,..., Albert Martin
Pas encore des mousquetaires,
on sortait juste trois fusils du musée.
Au centre Marc Poelmans qui portait déjà un mousquet à percussion comme celui qu'il aura plus tard
A sa gauche Laurent Aussem, à sa droite Jean Deckers
Suivi d'Alain Poelmans, Joseph Bourdoux, ...
Alain Woolf , Maurice Woolf, Albert Hody
Rue Général Bertrand chez le président Joseph Das
avec à sa gauche Guy George qui n'est pas encore officiellement capitaine-commandant, et au fond son beau-fils Robert Smulders avec son épouse et sa fille Anne et Madame Das
Officiers porte-drapeau:
José Antoine; Eugène Dirickx, Louisi Brecely, Roger George, Jean Arnone

1983
Leopold III de Belgique
Léopold III
quatrième Roi des belges
décède dans la nuit du 25 au 26 novembre 1983, à l’âge de 82 ans.
La déclaration gouvernementale résume les dix-sept années du règne de Léopold III comme suit:

“Au-delà des vicissitudes de l’histoire, le pays retiendra la haute conception de ses fonctions
et l’abnégation dont Léopold III a donné l’exemple au long d’une vie marquée par les épreuves.”
Décès de SM Léopold III de Belgique, ses enfants Leopold III de Belgique décède le25 novembre 1983
La Belgique perdait un grand Roi, toujours fidèle à ses convictions et attaché à son peuple

Sous l'impulsion d'un nouveau Comité des Jeunes Francs vinrent ensuite quelques changements:
En 1985
Le Corps des Sapeurs
Les Sapeurs en 1985, sergent-sapeur Georges Delfosse Sapeur d'Infanterie, armée belge 19e siècle
fut reformé comme autrefois, habillé avec un uniforme d'inspiration napoléonienne qui était de mise en 1803 lorsque la compagnie reprit ses fêtes.
Ils sont d'inspiration française et fort semblables à ceux des
sapeurs de l'armée belge au début de son existence
La compagnie fait une nouvelle photo dans la cour du Collège St Hadelin
cliquer sur l'image pour agrandir
Les Francs Arquebusiers en 1985

En 1986
l'Escorte de saint Martin est créée.
L'escorte de St Martin, Sergent Philippens
l'Escorte de St Martin en 1986:
A gauche de haut en bas: Olivier Schneider - ... Bourdouxhe - Joël Philippens
Au milieu en haut à gauche : Raphaël Mercier - Michel Swennen à droite
En bas à gauche André Philippens sergent et Michel Gheuse caporal à droite
A droite de haut en bas: Pierre Lejeune - Jean-Pol Thys - Henry Philippens

Les soldats de l'escorte adopteront la tunique des
Grenadiers belges de 1854.
La statue de saint Martin était jusqu'alors portée depuis le 19e siècle par des Officiers en habits entourés de cadets portant des étendards écarlates
St Martin porté par les officiers en 1985 dont Didier Kinet et Alex Woolf Marche d'offrande, St Martin en 1985,St Martin porté par les officiers, à l'avant Alex Woolf et Didier Kinet


 

En 1986,
Guy George
accède au poste de Capitaine-commandant,

succèdant à son père Hubert George
qui avait gardé ce poste pendant 40 ans jusqu'à son décès.

En 1987
Le Corps des Tambours

Le Corps des tambours fut rhabillé dans le même uniforme des Grenadiers belges, avec toutefois le bonnet à poils de la grande tenue au lieu du shako de service porté par les soldats de l''Escorte de St Martin cliquez sur les images pour agrandir

Les Grenadiers de 1854 Les grenadiers de 1854

Tambour des Grenadiers, armée belge 1854

Armée belge
Tambour des Grenadiers
en tenue d'hiver avec le manteau

Le corps des tambours en novembre 2009

Le corps des tambours en novembre 2009

Ci-dessous la planche N°31 de Robert Aubry: LeRégiment de Grenadiers 1854-1871 col. M. Poelmans FAV
Cliquez ici pour retrouver toutes les planches de Robert Aubry
Musicien grande tenue - Sous-officier tenue de service
Tambour grande tenue - Soldat tenue de service avec le manteau - Officier grande tenue
Corps des Tambours et Escorte de saint Martin

Armée belge; les Grenadiers de 1854 par Robert Aubry

En 1987
les Mousquetaires
font leur réapparition dans les rangs
cérémonie au cimetière de Lorette, l'Empereur Fernand Humblet, les aides de camp Claude Claes et Maurice Martin, les Mousquetaires Jean-François, Alain et Marc Poelmans

Depuis près de dix ans déjà ils défilaient juste derrière l'Empereur avec un fusil, mais ils trouvaient que c'était insuffisant.
Aussi Marc, Alain et Christian Poelmans, prirent-ils l'initiative de raviver l'antique tradition pour que des salves à poudre noire résonnent à nouveau dans les rues de la ville comme autrefois
Au départ, les salves d'honneur devaient être effectuées avec des arquebuses à mèches copies du 16e siècle, mais un malencontreux accident envoya Christian et Marc à l'hôpital la veille de la fête.

Tres beau reportage de la RTBF
Emision Télétourisme en 1987


Télétourisme 1987


Mécanisme de mise à feu sur une arquebuse à mèche

épinglette des Mousquetaires des FAV

En fait Christian avait ramené les arquebuses d'Allemagne où il était caserné,
et les avait réceptionnées à l'Armurerie Kettner
et dès le samedi, elles furent essayées dans le jardin.
Mais une fausse manœuvre de rechargement du bassinet, manœuvre exécutée sans ôter la mèche, fit exploser la poire à poudre que Marc tenait en main (environ 50-100 gr de poudre noire)

Heureusement la poire, soudée à l'étain, s'ouvrit en deux, elle aurait pu éclater comme une grenade;
une flamme immense entoura les deux compères.
Christian fut touché au visage entièrement brûlé au 1er degré et sur la poitrine,
Marc était brûlé sérieusement au second degré sur tout le bras droit et sur le côté du corps jusqu'à la taille.
Il est vrai qu'il faisait chaud et qu'ils étaient tout deux en tenue légère sans protection.
Après s'être copieusement arrosés d'eau, ils furent emmenés rapidement à l'hôpital de Bavière à Liège et soignés.

Le soir même les officiers généraux venaient leur rendre visite après avoir été cherché St Martin,
on avait remarqué leur absence et la nouvelle s'était répandue ...comme une traînée de poudre.

Le lendemain, retour à l'hôpital pour changer les pansements.
De retour vers 10h, Marc s'habilla en vitesse, et en officier rejoignit la compagnie qui arrivait à la Collégiale.
Etonné et ravi en le voyant sur le trottoir, le sergent-sapeur fit saluer toute la compagnie.
Avec émotion après cet hommage inoubliable, il reprit sa place, et son fusil, au sein du cortège.
Christian, remplacé par son frère Jean-François le matin, réintégra les rangs l'après-midi avec un visage plus que bronzé.
Les aides de camp portèrent, avec courage vu le poids, les arquebuses à mèche toute la journée, ignorant que l'une d'elle était toujours chargée... et l'est toujours...
Jamais déchargée après l'accident de tir, elle trône dans le bureau de l'Echevinat du Tourisme de Visé à qui elle fut offerte quelque temps plus tard

Cet incident explique l'usage des mousquets à percussion, qui furent quand même utilisés, non sans une certaine appréhension, dès le lendemain de l'accident,
le 5 juillet 1987 au retour du tir pour saluer St Martin chez Martine Lambert Rue du Collège
.
épinglette d'or des Mousquetaires des FAV, insigne du capitaine ou insigne d'honneur
Sans uniforme particulier, les Mousquetaires ont gardé leur habit noir d'officier

médaille d'aspirant-mousquetaire des FAVIls se distinguent seulement par une épinglette
Il s'agit d'une épingle, ici en argent, qui servait à déboucher la cheminée des mousquets à percussion, attachée à une chaînette elle même fixée à un insigne qui a un rapport avec le régiment.
Les mousquetaires ont opté pour une réduction de l'oiseau porté au bas du collier de l'Empereur.

Cet insigne que beaucoup considèrent comme le plus beau de la compagnie est:
argenté pour les officiers Christian et Alain Poelmans, Pol Van Hesbroeck, Michel Barbas et Thomas Charpentier,
mi argenté et doré pour le Lieutenant André Schneider et doré pour le Capitaine Marc Poelmans
Il fut remis officiellement aux Mousquetaires le 3 juillet 1988.
En signe de respect envers les anciens, trois insignes d'honneur dorés furent remis
au Capitaine-commandant Guy George, au Général Jean Lottin,
et à l'Empereur Fernand Humblet dont ils forment la garde particulière.
20 ans plus tard d'autres insignes d'honneurs furent également remis
A l'armée, l'épinglette devint un insigne qualifiant les tireurs exceptionnels,
d'ailleurs plusieurs Roys du tir marchent au sein des mousquetaires.
Les jeunes aspirants mousquetaires de moins de 18 ans qui viennent les rejoindre portent quant à eux une médaille particulière en attendant de recevoir leur épinglette lorsqu'ils prêteront le serment comme officier.

Le premier aspirant fut Florent Poelmans le 4 juillet 2004.
Il sera suivi de son frère Corentin un peu plus tard.
A l'instar de l'Escorte de St Martin, la Garde des Mousquetaires sera reconnue officiellement dans les statuts en ... 2010.

1988 remise officielle des insignes aux Mousquetaires, Christian Poelmans,äul Van hesbroeck, Alain Poelmans 1988 remise officielle des insignes aux Mousquetaires, Robert Menten, André Schneider, Jean Lottin Christian Poelmans,
Remise officielle des insignes le 3 juillet 1988
1988 remise officielle des insignes aux Mousquetaires, Pierrot Kinet, Alain Poelmans 1988 remise officielle des insignes aux Mousquetaires, André Schneider
Remise officielle des insignes le 3 juillet 1988 et remise de l'insigne d'honneur au Général-Président Jean Lottin
1988 remise officielle des insignes aux MousquetairesChristioan Poelmans, Michel Barbas,Paul Van hesbroeck 1988 remise dun in signe d'honneur au général-président Jean Lottin

En 1988

Une "flamme de propagande" au nom des Francs Arquebusiers sert pour oblitérer le courrier postal au départ de Liège X.

Flamme d'affranchissement du bureau de Visé
flamme ordinaire du bureau de "4540 Visé"

Les machines à oblitérer étaient munies d'un timbre dateur qui annulait le timbre, et d'une flamme, un liseré, qui annulait les autres timbres placés plus à gauche s'il y en avait.
La flamme d'oblitération était parfois remplacée par une flamme publicitaire qu'on dénommait dans le jargon postal "flamme de propagande",
le plus souvent il s'agisssait de promouvoir des activités touristiques et locales.

cliquez sur les vignettes pour agrandir

Timbre dateur de propagande du bureau de Visé VISITEZ VISE ET SON ILE
timbre dateur
Timbre dateur de propagande du bureau de Visé VISE, SES GILDES SON ILE
timbre dateur
Flamme d'affranchissement du bureau de Visé
flamme neutre
Flamme de propagande pour Visé. VISITEZ VISE ET SON ILE
flamme de propagande
Flamme de propagande pour Visé; VISE VILLE SHOPPING Jaycees
flamme de propagande
Flamme de propagande pour Visé
flamme de propagande
Flamme de propagande pour Visé; VISE VILLE SHOPPING Jaycees
flamme de propagande

VISITEZ VISE ET SON ILE
(1947)

VISE,
SES GILDES SON ILE
(1985)
4540 VISE VISITEZ VISE ET SON ILE
(1962)

VISE s-Meuse,
Ses Gildes, Son île Robinson, Bateau-touriste, Châsse de St Hadelin XIe s

(1979)

VISE
SES PROMENADES
SES GILDES
CHASSE ST HADELIN XIe S
(1976)
VISE VILLE SHOPPING Jaycees
4540 VISE
(1989)

Visé cité des Francs Arquebusiers a oblitéré des milliers d'envois postaux.
Flamme de propagande des Francs Arquebusiers à Liège X

Cette propagande a aussi existé directement sur les timbres dateurs.

Il existait plusieurs flammes pour la ville de Visé, mais qui étaient placées sur la seule machine du bureau de poste local qui traitait seulement un petit volume de courrier.

Raison pour laquelle le bureau de Liège X, qui traitait de dizaines de milliers d'envois, fut choisi.


J'ai dessiné cette flamme qui outre le blason des Francs portait la mention "Visé, cité des Francs Arquebusiers" en haut, soulignée par un mousquet, et en bas "FESTIVITES DES DEBUTS JUILLET ET NOVEMBRE"
La flamme fut placée le 15 juin 1988 sur une machine de Liège X, j'assistais à son placement.
Mais elle avait été conçue pour un autre modèle et le préposé du la forcer pour la mettre en place lui faisant ainsi perdre sa forme demi-cylindrique. Il s'ensuivit une mauvaise oblitération qui après des mois de réclamation conduisit à la confection d'une flamme correcte aux frais de La Poste.

Des dizaines de milliers d'envois postaux auront été oblitérés avec cette flamme, même du courrier adressé aux anciens-arquebusiers... et je me souviens que lorsqu'ils déposaient leurs invitations au bureau de Visé où je travaillais, celles-ci étaient oblitérées à la main par un facteur "rouge" pour éviter qu'elles ne soient transmises vers Liège X avec le courrier à oblitérer à la machine et qu'elles ne reviennent avec le blason des Francs.
Ca nous faisait bien rigoler ...

Suite à des dérives tarifaires de La Poste, cette flamme quitta le service en 1993 pour rejoindre le musée postal..


Flamme de propagande des Francs Arquebusiers

A gauche, la toute première oblitération.
On voit que la forme demi-cylindrique n'est plus correcte, la zone centrale n'est pas imprimée et les vis de fixation s'impriment.

Plus tard la flamme est remplacée par une nouvelle,
mais mise à droite est quasi invisible en surimpression.


Visé cité des Francs Arquebusiers a oblitéré des milliers d'envois postaux.

Les invitations de la fête des Francs étaient expédiées pour être expressément oblitérées avec cette flamme comme celle ici à gauche.

Regardez en détail et cherchez l'erreur car cet envoi a une valeur pour les collectionneurs, si vous avez le même gardez le bien.

Je travaillais à La Poste, et j'avais entrepris de faire faire cette flamme pour l'oblitération du courrier.
Cette flamme qui coûtait 17.007 francs de l'époque (420 euros) avait été financée par les Jeunes Francs.
La Poste se sucrait bien au passage car fabriquée ailleurs elle ne coûtait pas la moitié de ce prix, de plus la flamme restait propriété de La Poste, un comble..

La Poste demandait alors un paiement anticipatif de +- 1000 francs ( 25 euros) pour que cette flamme soit utilisée sur une machine à oblitérer le courrier durant un an.
Il faut savoir qu'il y avait en permanence une flamme sur la machine, soit un liseré soit une publicité, l'usage d'une flamme de propagande ne coûtait donc pas un centime à La Poste.

Puis en 1993, unilatéralement, La Poste, au mépris de la législation en matière de commerce, modifia ses conditions d'utilisation et le tarif passa à plus de 14.000 francs annuels.
C'était inacceptable et ce d'autant plus que, sans prévis ni dédomagement, La Poste se réservait le droit de retirer la flamme pendant "un temps indéterminé" et sans avoir à s'en justifier.
En fait le principe était d'enlever la flamme pour la remplacer par une autre et ainsi gagner plus, et faire plaisir à certains bien entendu, on faisait plaisir à ses amis, bouge toi de là que je m'y mette ...

De plus, au grand dam des philathélistes, La Poste inversa la flamme et la plaça à droite avec le timbre dateur à gauche; du jamais vu !
Le motif invoqué était que la date était ainsi plus lisible à côté du timbre.
Mais les philathélistes collectionnent des timbres sur lesquels la date doit justement être visible sinon ils sont sans valeur et les marcophiles veulent une flamme bien lisible.
Cette mesure provoqua un tollé dans le monde des collectionneurs. Cette modification rendait toute flamme quasi illisible en surimpression sur le timbre

Les Francs ont alors suspendu ce service et ont légitimement refusé de payer la facture, présentée fin d'année, pour un service mal presté pendant un an, mais qu'ils n'avaient plus commandé puisque l'abonnement se payait en décembre pour l'année à venir.
Une lettre de contestation, reprenant les règles de la loi du 14/7/1991 relatives aux pratiques du commerce, fut envoyée à La Poste au service commercial qui depuis peu gérait ces dossiers (et où je travaillais en 1987).
Suite à cette lettre, La Poste ne répondit pas et ne réclama plus rien mais il est plus que probable qu'un responsable qui n'avait pas bien examiné le dossier, ceux-ci avaient été transférés aux directions régionales, se sera fait taper sur les doigts ... et aura tout fait pour punir le coupable.

On se doutait bien que j'étais à l'origine de cette lettre, même signée du président. La Poste était encore à l'époque affaire de petits fonctionnaires bornés.
Je pense très sérieusement que cette affaire sera le point de départ d'ennuis que j'aurai à subir pendant des années.
Un retour de manivelle d'un supérieur, et le démarrage d'une succession de faits qui finiront après près de 10 ans de problèmes à me conduire à prendre une retraite anticipée et à écrire un mémoire sur le harcèlement au travail
. www.1579.be/mobbing.htm.

En 1988, les Francs Arquebusiers défilent lors du jubilé de saint Hadelin où les trois gildes étaient représentées, photos qui comme beaucoup d'autres avaient été aimablement prêtées par Louisi Brecely.


les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988
les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988
les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 650e anniversaire de la venue de la châsse à Visé
les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988
es Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 650e anniversaire de la venue de la châsse à Visé les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 650e anniversaire de la venue de la châsse à Visé
lles Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 650e anniversaire de la venue de la châsse à Visé les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 650e anniversaire de la venue de la châsse à Visé
les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 650e anniversaire de la venue de la châsse à Visé les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 650e anniversaire de la venue de la châsse à Visé
les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 650e anniversaire de la venue de la châsse à Visé l'empereur fernand Humblet-les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 650e anniversaire de la venue de la châsse à Visé
les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 650e anniversaire de la venue de la châsse à Visé les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 650e anniversaire de la venue de la châsse à Visé
les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 650e anniversaire de la venue de la châsse à Visé Louisi brecely -Emile Kinet -François cerfontaine .les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 650e anniversaire de la venue de la châsse à Visé

les Francs Arquebusiers aux cérémonies d'hommage à St Hadelin en 1988 650e anniversaire de la venue de la châsse à ViséJose Antoine porte drapeau

1989

En 1989,
ce furent ensuite les officiers porte-drapeau qui changèrent d'uniforme pour adopter celui de la Gendarmerie à pied de la fin du 19e siècle.

Officiers porte drapeau uniforme de laGendarmerie Nationale

La GendarmerieLa Gendarmerie

porte drapeau des Grenadiers, collection M. Poelmans
Porte-drapeau des Grenadiers
Collection M Poelmans

Sur proposition du conservateur Marc Poelmans grand amateur d'uniformologie,
tous les uniformes furent confectionnés à l'aide des planches uniformologiques éditées en 1982 par
Robert Aubry et aujourd'hui introuvables

collection complète que vous retrouverez en cliquant ici

Le Drapeau des Confrères
Outre les Armes de la ville de Visé, on retrouve celles des Princes-Evêques Gérard de Goesbeck qui octroya les premiers statuts le 15 mai 1580 et Ernest de Bavière qui les confirma le 21 mai 1599

le Drapeau des confrères avec les armoiries des princes-évêques de Groesbeck et de Bavière

En 1989 toujours, l'empereur et ses aides de camp adoptèrent aussi un nouvel uniforme, troquant l'habit noir, rehaussé de galons or pour l'empereur, et le pantalon rouge, ils choisiront l'uniforme presigieux de général et d'aide de camp de général d'infanterie belge de la fin du 19e siècle. confectionné également d'après les planches de Robert Aubry

Alain Woolf entouré de Paul Lambert et André Verjans
Tenue de Général et d'Aide de camp de Général d'Infanterie
Armée belge 19e siècle

cliquer sur les images pour agrandir

Nos Généraux Nos Généraux

AUBRYP09.JPG AUBRYP10.JPG
Armée belge 19e siècle
Planches uniformologiques de Robert Aubry
Nos Généraux
l'Empereur

Armée belge 19e siècle
Planches uniformologiques de Robert Aubry
Officiers d'Etat Major
Aides de Camp

Comme on peut le constater, à l'inverse de costumes pseudo-militaires de fantaisie, tous les uniformes militaires des Francs Arquebusiers, à quelques détails près, sont des uniformes ayant réellement existés autrefois dans l'Armée belge.

l'arquebusier de Visé

Dans le même temps,10 ans après le 400e anniversaire,
en 1989, les Anciens Arquebusiers inauguraient un bronze représentant un arquebusier du 16e siècle d'après les gravures de de Gheyn

Offert à la ville de Visé, il est sur la petite place, à quelques mètres de la salle des Francs Arquebusiers, en face de la rue qui mène au local de l'Alliance.

Les Francs Arquebusiers défilent ainsi plusieurs fois lors de leurs fêtes devant ce symbole de leur passé.

1993
le 31 juillet, le Roi Baudouin succombe à un arrêt cardiaque durant ses vacances à Motril, au sud de l'Espagne
Alors que l'on s'attendait à ce que ce soit Philippe, neveu du Roi qui lui succède, c'est SAR le Prince Albert, frère du Roi, qui monte sur le trône de Belgique

Le Roi Albert II prête le serment constitutionnel

Le Roi Albert II
prête le serment constitutionnel le 9 août 1993

Le Roi Baudouin coll. M. Poelmans

Le Roi Albert II  coll. M. Poelmans

Médaille officielle du Roi Baudouin
remise par Sa Majesté comme prix du tir des Francs Arquebusiers remporté par Pol Van Hesbroeck.
Médaille du Roi Albert II
Collection Marc Poelmans

Etendard du Roi Albert II de Belgique
Le Prince  Albert  de Liège et la Princesse Paola Ruffo di Calabria

Le Roi Albert II et la Reine Paola de Belgique
Monogramme royal Albert II de BelgiqueMonograùùe Royal Paola de Blgique


st Martin en bronze, Francs Arquebusiers, réalisation Marc Poelmans

1997

Les Francs fêtèrent dignement saint Martin.
Le 9 novembre, 1700 ans après la mort de leur saint patron il inauguraient un bas relief en bronze représentant une "charité saint Martin"

Elle se trouve sur le fronton de leur bâtiment.
Cette pièce de près de 35 kgs fut réalisée par le conservateur Marc Poelmans et fondue dans l'atelier du maître fondeur Charlier de Herstal

Vers la fabrication du Bronze

Cette même année 1997, tragique incendie en octobre dans la salle des Arbalétriers
Le feu prit on ne sait trop comment, un court circuit certainement. La salle fut entièrement ravagée mais saint Georges protégeant le patrimoine arrêta l'incendie aux portes du musée qui n'eut pas à souffrir. Seules deux arbalètes de la section de tir furent détruites, l'immense patrimoine fut préservé.
Depuis une belle salle entièrement rénovée a fait place avec un nouveau local de tir.

avant l'incendie les dégâts de l'incendie la reconstruction la salle reconstruite

Dès le jour de l'incendie, le Président Jean Lottin mit la salle de l'Alliance à disposition de la gilde amie qui y tint son banquet annuel.
On vit ainsi St Georges et St Martin rassemblés en un même lieu

Collégiale de Visé, le porche d'entrée avec St Martin, bas relief en pierre de taille offert par les Francs Arquebusiers1999

Le 4 juillet 1999, lors de leur 420e anniversaire, c'est à la Collégiale saint Martin que les Francs Arquebusiers offraient un bas relief de pierre représentant saint Martin.
Placé juste au-dessus du porche d'entrée principal et que tout le monde salue en pénétrant dans l'édifice,
Il porte la mention

"Hommage des Francs Arquebusiers"
"1579-1999"

Cette pièce fut réalisée et inaugurée en présence des autorités par Monsieur le Doyen Etienne Van den Peereboom.
Ce bas-relief rappelle l'attachement des Francs Arquebusiers à leur saint patron et à la Collégiale qui porte son nom, même si la compagnie n'y fait plus de cérémonie à cette époque, et fait fi des rancunes du passé qui leur vit l'entrée interdite

St Martin , bas-relief en pierre de taille Collégialle de Visé

Ce fut une manière pour les Francs Arquebusiers,
même s'ils en furent chassés en 1910,
de montrer leur estime envers cet ancien bâtiment qui vit défiler tant de générations avant eux, et de rappeler que, aujourd'hui encore s'ils n'y assistent plus à la grand-messe comme autrefois, cet édifice reste
leur collégiale saint Martin.
En 2010, le Francs Arquebusiers réintégreront la collégiale à l'invite des plus hautes autorités religieuses.

La compagnie est en route vers son 425e anniversaire qu'elle fêtera dignement, dans le même esprit de respect des traditions et de tous ceux qui ont précédés les Francs Arquebusiers depuis 1579 jusqu'à aujourd'hui

Vers le 21e siècle


dernière mise à jour:21/03/17

Home

©Marc Poelmans
Webmaster
29 rue des écoles
4600 Visé
0495/12.29.09
contact

Disponibles à la vente
Ecus des arquebusiers et des arbalétriers de Visé
8 euros
contreplaqué de bois + sangle cuir
49 x 32 cm

 

Modèle déposé
©Marc Poelmans

 

8 euros


Jouets médiévaux en bois
29 Rue des Ecoles, B-4600 Visé


Marc Poelmans
Conseiller en Prévention - Coordinateur Sécurité Chantiers Temporaires et Mobiles (agréé AR 25/01/2001)
29 Rue des Ecoles, B-4600 Visé 0495/12.29.09

les blasons sont dessinés et placés avec l'aimable autorisation de

site officiel des Francs Arquebusiers: www.francs-arquebusiers.be