Vous êtes sur le site personnel de Marc Poelmans aucune image ne peut être utilisée sans l'autorisation du webmaster
visiteurs depuis septembre 2002 --


1579
  Armoiries de la Belgique
Visé et les Arquebusiers
de 2000 à 2010

Vous entendez "Our Director " La marche des Jeunes Francs"
"Our Director" de F.E. Bigelow

sommaire / sommaire histoire retour au 20e siècle de 1975 à 2000 vers le 21e siècle de 2011 à 2020 dernière mise à jour:21/03/17

 

Nous voici maintenant au 21e siècle.

2001
Pour inaugurer ce siècle la compagnie des Francs Arquebusiers pose pour la postérité
Les Francs Arquebusiers de Vise en 2001

2002

En septembre, après des mois de gestation et le plantage d'un premier essai, le site internet sur lequel vous vous trouvez voit le jour
Il est hébergé sur le serveur gratuit sans publicité ibelgique mais devra être déménagé sur un serveur payant plus fiable.
Le succès est immédiat, la conception, l'hébergement et la mise à jour quasi quotidienne sont réalisés par le conservateur du musée Marc Poelmans qui grâce à des heures passées à faire du référencement fera du site arquebusiers.be et .com le premier classé dans les moteurs de recherche.

Particularité, votre serviteur est nul en informatique et conçoit les pages de ce site avec le logiciel gratuit Frontpage, 1ère version qu'on avait gratos avec le tout premier Internet Explorer.
Dinosaure je suis, dinosaure je reste...

Le site est acessible sous les différents noms que les Francs Arquebusiers ont connus depuis leur fondation en .be et .com
arquebusiers: appellation d'origine de 1579 à 1795
anciens-arquebusiers: dénomination de 1803 à 1909
francs-arquebusiers: à partir de 1910
Le site sera scindé entre site officiel et site privé en 2008 pour diverses raisons
www.arquebusiers.be , www.arquebusiers.com , www.anciens-arquebusiers.be ,
version détaillée émaillée de choses diverses et historiques sur lequel vous vous trouvez et depuis juin 2010: www.1579.be

www.francs-arquebusiers.be ou www.arquebusier.be site officiel des Francs Arquebusiers, version light de celui-ci qui s'en tient strictement à l'histoire de la gilde et aux infos qui la concerne et est temporairement hébergé toujours à la même place.
La compagnie, non officiellement, se cherche un autre webmaster qui aura la tâche difficile de rénover son site sans utiliser ni mes textes ni mes images.
Ma contribution s'arrêtant en 2014 les pages que j'ai rédigées seront effacées.

Heureusement, alors que plusieurs sites d'arquebusiers portant les mêmes dénominations étaient déjà bien présents sur Internet bien avant celui-ci, les noms de domaines choisis étaient encore tous disponibles.
arquebusiers.com classé N°1 dans Google, sera volé comme beaucoup d'autres noms, par une société américaine lorsque le nom arrivera à échéance.
Cette société qui détenait le monopole des enregistrements des noms de domaines en .com bloquait les plus populaires lorsqu'ils arrivaient à échéance, et se les gardait afin de les revendre plus cher. Plusieurs procès ont eu lieu aux USA.
Le nom de domaine arquebusiers.com sera enfin remis en libre circulation en 2006 et racheté par le webmaster (voir page
news de 2006)
Le site connaîtra une évolution rapide et un nombre de visiteurs très important
En 2006 il dépassera les 70.000 visites. Fin janvier 2007 il totalisera plus de 85.000 visites. Le 7 mars 2007 il dépassera les 90.000 visiteurs
Le 1er juillet 2007 il accueillera son 100.000e visiteur
fait remarquable pour un site spécialisé dans un domaine vraiment particulier et local, il contient à cette date près de 600Mo de données diverses sous forme de texte et surtout de centaines de photographies et dessins. Il atteint une vitesse de croisière de minimum 20.000 visiteurs par an pour des données de plus de 3GO
Mais l'hébergeur supprimera les compteurs en 2008 alors que le site a dépassé depuis longtemps les 150.000 visites ils seront réinstallés quelques mois plus tard
171.000 visiteurs en février 2009, 250.000 juste après la fête de novembre 2009. Près de 325.000 en juillet 2010

Les compteurs seront à nouveau supprimés en 2010 mais les statistiques toujours accessibles sur le serveurs montraient d'en octobre 2010 le site avait accueilli plus de 11814 visiteurs différents sur le mois pour 1226 sur le site officiel des Francs.
A noter que les statistiques démontrent que moins de 1% des visiteurs recherchaient les arquebusiers mais bien d'autres infos présentes sur mon site, surtout relatives à l'histoire de Belgique.
Les compteurs ne sont pas non plus exacts mais les statistiques de l'hébergeur sont elles précises et on constate qu'entre février 2006 et novembre 2010 le site a accueilli 407961 visiteurs ce qui fait une moyenne réelle de 7285 visiteurs mensuels. Voyez la page
statistiques

visiteurs depuis septembre 2002

Il est référencé dans plus de 200 moteurs de recherche et se classe premier dans plusieurs d'entre eux et ce sans avoir payé Google pour y être le premier.
La division entre sites officiel et personnel a amené à un référencement et une lisibilité encore plus importants puisqu'à chaque recherche concernant les arquebusiers les deux sites apparaissent.
C'est, de l'avis de beaucoup, entre autres d'historiens, le site le plus attractif concernant les gildes et l'histoire de Visé et de très loin le plus complet.
Le site se veut interactif, c'est à dire qu'il ne se concentre pas uniquement sur la gilde mais se lit comme un livre d'histoire ouvert sur le monde, avec des épisodes personnels de gens qui ont vécu l'histoire et pas seulement des choses qu'on peut lire partout.
Des liens dans le texte mènent vers des explications complémentaires et d'autres sites.
Nombreux sont ceux qui ont demandé à être relayés via la page de liens; amicales militaires, sites historiques, ...

Il est devenu la carte de visite des Francs Arquebusiers à travers le monde et c'est grâce à lui que les Francs seront invités à certaines manifestations
et des messages proviennent de partout; Etats-Unis; Suisse, Russie, Allemagne, France, Belgique,.... beaucoup à destination du musée mais aussi de très nombreux messages de félicitations pour la qualité et l'attrait du site, provenant entre autres de nombreux belges exilés à l'étranger.

En 2005 et 2006 les pages les plus visitées (plus de 3.000 visiteurs par mois !) seront celles sur 1830 et La Brabançonne

armoiries de Bruxelles

Elles conduiront les Francs à
Bruxelles
pour les commémorations
du 175e anniversaire de l'Indépendance de la Belgique

Les pages sur saint Martin les mèneront à
Tours
la même année,
où 425 ans après leur fondation officielle,
ils rendront un hommage ému à leur saint patron
.

armoiries de Tours

2003
Le 29 août 2003, les fêtes de Wallonie sont inaugurées à Visé
Le Gouverneur de la Province Paul Bolland a souhaité marquer l'ouverture des festivités en rassemblant les trois gildes visétoises mises sur pied d'égalité.

drapeau des arquebusiers aux armoiries du 16e siècle, composition Marc PoelmansFêtes de Wallonie à Visé le 29 août 2003; les trois gildes.Photo Corentin Poelmans, retouche Marc Poelmans drapeau des arquebusiers aux armoiries du 16e siècle, composition Marc Poelmans
On retrouve ainsi rassemblés
Les Anciens Arquebusiers - Les Anciens Arbalétriers - Les Francs Arquebusiers

2004
le 425e anniversaire de la compagnie
panneau à l'entrée de la villepanneau publicitaire mis à l'entrée de la ville, composition M.Poelmanspanneau à l'entrée de la ville
Panneau annonciateur de la fête placé à l'entrée de Visé.
Composition Marc Poelmans tout comme les invitations, étiquettes, cartes de membres et imprimés divers
Ce panneau sera réutilisé pendant plusieurs années et vandalisé à plusieurs reprises
etiquette pour les bouteilles de vin du 425e Corbière des Celliers St Martin, composition Marc Poelmans Carte de mebre spéciale 425e, composition Marc Poelmans
étiquettes de bouteille de vin et carte de membre du 425e

drapeau des arquebusiers aux armoiries du 16e siècle, composition Marc Poelmansl'affiche du 425e anniversaire des Francs Arquebusiers par M. Poelmans les Francs-Arquebusiers de Visé en 1905 et 2004, composition Marc poelmansdrapeau des arquebusiers aux armoiries du 16e siècle, composition Marc Poelmans
Affiche du 425e et composition réalisée grâce à la gravure rééditée de Nicolas Dorville de 1905 et une photographie de M. Poelmans retravaillée en traits utilisée pour l'invitation.

Le 425e anniversaire se prépara pendant des mois, en grand secret, même si quelques petites choses furent dévoilées.
Le gros problème était toujours d'ordre financier, et il est toujours facile de faire quelque chose de géant lorsqu'on en a les moyens.

Les Francs ont imaginé plusieurs choses en vue de rappeler le souvenir de leurs ancêtres, le respect des valeurs et des coûtumes auxquelles ils sont attachés

Désireux que ce passage des
425 ans soit remémoré pour les générations futures par des choses tangibles, visibles et durables,
les Francs ont opté pour un monument au cimetière de Lorette, ainsi que le rappel de celui-ci sur la façade de leur local de l'Alliance

Beaucoup ont oeuvré, souvent en solitaire ou en petites équipes afin que la ville soit pavoisée de nos couleurs, que nos musiques résonnent et que les coeurs vibrent, et ils ont vibré...et vibrent encore.
Nul doute que les fêtes du début juillet 2004 resteront dans le souvenir des visétois et nous l'espérons des nombreux visiteurs qui y ont assisté.

cliquez sur les images pour agrandir

La plaque de bronze du monument (11 kgs) en couleurs réalisée et offerte par M. Poelmans
bronze réalisé par Marc Poelmans pour le 425e anniversaire
et qui se trouve au cimetière de Lorette
Composition héraldique mise ensuite en couleurs
Les lignes symboliques héraldiques sont sous la peinture

La plaque de bronze en gravure héraldique inaugurée en novembre, réalisée et offerte par M. Poelmans
Plaque jumelle de la précédente réalisée aussi par Marc Poelmans
et mise en novembre 2004 sur la façade de la salle de l'Alliance,
mais dans sa forme héraldique simple non colorée
les lignes symboliques héraldiques sont apparentes

Blason des arquebusiers au 16e siècle et Fancs Arquebusiers ©Marc Poelmans
exemple d'héraldique en couleurs et la même représentation en gravure voir la page Heraldique

La fête de saint Martin du 7 novembre 2004 fut aussi une belle réussite avec un soleil exceptionnel, comme si notre Saint Patron avait lui-même voulu que tout soit parfait

Une seconde plaque fut inaugurée à cette occasion. identique à la première mais gravée uniquement en symboles héraldiques qui sont aussi présents sur la première, sous la peinture;
lignes horizontales, verticales,obliques ...symbolisant les couleurs,
pour un descriptif des règles héraldiques consultez le site ci-dessous

Les détails ont été plus finement retouchés que sur la première (crosse et épée du Prince-Evêque, poire à poudre de l'arquebusier, petits détails gravés,...).
Une dédicace de l'auteur est gravée au dos voir page
425e
Vers la fabrication du Bronze

Un DVD et une cassette VHS de toute la fête ont été réalisés,
ils sont disponibles à un prix attractif auprès de la Compagnie


Cliquez ici pour voir notre 425e en images

drapeau des arquebusiers aux armoiries du 16e siècle, composition Marc Poelmansdrapeau des arquebusiers aux armoiries du 16e siècle, composition Marc Poelmans

2005

En cette année 2005,
la Belgique fête le
175e anniversaire de son Indépendance
proclamée le 4 octobre 1830.

Ce fut l'occasion pour les Francs Arquebusiers de marquer cet événement ce 3 juillet 2005 lors de leur fête d'été en rendant hommage aux anciens combattants, autrement que par une classique cérémonie de dépôt d'une gerbe.

Toutes les tombes des pelouses d'honneur de 1914-1918 et de 1940-1945 furent décorées d'un drapeau national en tissu

les tombes des anciens combattants de Visé
Les pierres gravées de 1914 furent réalignées, le gravier ratissé, les ex-votos nettoyés,
et près de 200 drapeaux nationaux en tissu furent disposés la veille de la fête
tant sur les tombes de la guerre 14-18 que celles de la guerre 40-45

Le monument des Francs Arquebusiers au milieu de la Pelouse d'Honneur 40-45
Le monument des Francs Arquebusiers,
hommage aux combattants des siècles passés,
au centre de la Pelouse d'Honneur 40-45
Nos couleurs s'inclinent pour saluer nos morts, elles flottent au vent pour dire qu'ils sont vivants.

Ce travail d'une journée fut réalisé par le Conservateur Marc Poelmans et son fils Corentin, très attachés à ce devoir de mémoire.
Un hommage très simple qui fut très apprécié de tous et les drapeaux, restés en place après la fête, furent réutilisés pour d'autres cérémonies.

Puisse cet hommage se répéter dans l'avenir et qu'à l'instar des cimetières militaires,
les tombes de nos anciens combattants soient toujours honorées.

Le 24 septembre 2005.
Cortège exceptionnel à Bruxelles.

"Pro Belgica serait très heureux de vous inviter à vous joindre à notre commémoration
puisque votre compagnie a joué sa part dans la libération de la Belgique".

Princesse Rosalie de Merode
Présidente de Pro Belgica

Notre compagnie ne pouvait rater ce superbe rendez-vous qui lui était proposé et c'est sans ambages que le comité marqua son accord.

médaille reçue en 1905 pour la participation aux fêtes jubilaires, musée des FAVC'était d'une part un devoir sacré que de rendre hommage à nos vaillants défenseurs
Mais en outre nous renouions avec l'histoire puisque 100 auparavant, et pour la même occasion, les arquebusiers défilaient dans les rues de Bruxelles en 1905, au grand cortège organisé pour le 75e anniversaire de l'Indépendance où ils avaient remporté une médaille de vermeil et plusieurs primes ainsi qu'un premier prix et une médaille d'argent dans la catégorie des drapeaux modernes, puisqu'il était d'usage à l'époque de remettre des prix lors de telles manifestations.


Lors du combat de Navagne de novembre 1830, de nombreux visétois parmi lesquels les arquebusiers sous la conduite de leur président le Baron de Ryckel alors bourgmestre et commandant de la Garde Urbaine, apportèrent leur contribution à l'Indépendance en venant renforcer les rangs des volontaires du Capitaine Demany venu de Liège et en contrecarrant une incursion de la garnison de Maestricht qui restera au mains des hollandais.

C'est en souvenir de ce combat que Son Altesse la Princesse Rosalie de Mérode, Présidente de Pro Belgica invita les Francs Arquebusiers, dignes descendants des combattants de 1830.

Ceux-ci ont tenu à partager cet honneur avec les Anciens Combattants de Visé dont une délégation fut du voyage.

On retrouva également en plus des personnalités officielles les organisations suivantes
:

Amicale "Vieux Partisans" Corps 034- Malines
Amicale Nationale des Anciens P.P. & A.D.de DACHAU et ses Commandos Extérieurs
Amicale Nationale des Vétérans des Forces Armées, Section d'Anvers
Amicale Nationale Para-Commando ANPCV
Anciens de la Marine Marchande et Force Navale
Association Bruxelloise des Anciens de la Force Navale
Association des Anciens et Amis de la Force Publique du Congo Belge - AMI/FP/VRIEND
Compagnie Royale des Francs Arquebusiers Visétois
Confédération Européenne d'Anciens Combattants - CEAC
Confédération Nationale des Prisonniers de Guerre Internés-Résistants 40-45
Familles Unies ASBL
Fédération Royale Nationale des Combattants de Belgique (FNC) - Section Hasselt
Fondation Armée Secrète
Fonds d'aide aux victimes de l'Aviation Belge ASBL (FONAVIBEL)
Fraternelle Brabant Bruxelles Hainaut des Anciens Combattants de la Brigade Piron
Fraternelle Royale des Services de Santé d'Intendance & d'Administration de l'Armée Campagne 1940-45
Fraternelle Royale des Services de Santé d'Intendance & d'Administration de l'Armée - Campagne 1940-1945 ASBL
Fraternelle Royale des Volontaires de Guerre de la 2ème Brigade d'Infanterie "Yser"
Fraternelle Royale Nationale MNR
Front unique National des Anciens Combattants (FUNAC)
Hommage au Roi Baudouin ASBL
La Flamme du souvenir au Poilu Inconnu de Laeken
Les Descendants des Combattants 1830
Les Descendants des Membres du Congrès National 1830 ASBL
Les plus grands Mutilés
Les Volontaires de Bruxelles 1830
Musique de la Force Aérienne
Musique de l'Harmonie de la Police de Bruxelles
Royal Cercle Chasteler et Ligue Patriotique des Sous-Officiers de l'Armée Belge
Société Royale des Ordres Nationaux créés par Léopold II ASBL
U.F.A.C. Bruxelles-Est - Schaerbeek
Union Nationale des C.R.A.B- Centre de Recrutement de l'Armée Belge en 1940
Union Royale des Mères, Orphelins de Guerre de Belgique
"Werkgroep 1830", Association Napoléonienne 7e Ligne ASBL,
...

Un DVD de toute cette journée réalisé par Gianni Canova et Molly Kinet est disponible au musée.

Retrouvez cette journée mémorable sur la page spéciale Bruxelles le 24-9-2005
Cette journée inoubliable est disponible en DVD

Le 11 novembre 2005,
Les Francs Arquebusiers fêtent saint Martin à Tours (France)

Pénétrer dans la Basilique St Martin
tous en rangs et en uniforme,
au son des Tambours marquant le pas de l'Offrande
ça a quelque chose de magique et de merveilleux.

Saint Martin a été reconnu comme "personnage européen" par le Conseil de l'Europe
qui a mis en place
le Centre Européen des Itinéraires Culturels
Le Centre Culturel Européen Saint Martin a été inauguré à Tours en septembre 2005 et son directeur Antoine Selosse, qui les avait découverts sur Internet et était venu les voir à Visé lors de la fête de juillet,
a invité les Francs Arquebusiers à faire partie des festivités liées à cette inauguration lors de la fête de saint Martin le 11 novembre 2005, au sein même de la ville où repose le patron des arquebusiers.

Les Francs Arquebusiers, reçus officiellement par les autorités locales, défilèrent dans les vieilles rues de la ville, sous les applaudissement d'un public nombreux.

Ensuite ils se rendirent à la Basilique St Martin pour honorer leur saint patron.

A cette occasion quelques semaines auparavant, un projet d'ex-voto fut présenté à la compagnie par le conservateur Marc Poelmans, mais ne succita aucun intérêt, personne ne semblant comprendre le sens profond d'une telle démarche et l'utilité de cette dépense.
Quoique réellement déçu, c'était oublier un peu vite que le Capitaine des Mousquetaires est corriace, têtu et obstiné; et que quand il a une idée en tête...

Comme il avait décidé que pour cette occasion il était impératif de laisser une trace du passage des arquebusiers, il organisa lui-même la mise en place d'un ex-voto dans la crypte à titre personnel et finança l'opération qui revenait à près de huit cents euros, il demanda juste à la compagnie de lui avancer une partie des fonds nécessaires.

Le tout réalisé, la Compagnie Royale des Francs Arquebusiers fut invitée à l'inaugurer officiellement.
Une fois dans la crypte, chacun ressentit une émotion intense à se retrouver dans cet endroit.
Les Jeunes Francs une fois sur place se rendirent compte de l'impact d'un tel geste et prirent en charge la moitié des frais, puis enfin la compagnie en prit un quart...
Tout le monde a aujourd'hui compris l'importance symbolique d'un tel message gravé à même la pierre ... une lenteur qui n'en a pas étonné le promoteur qui se contenta de rappeler aux retardataires un air célèbre d'Offenbach.

l'ex-voto original

Initialement, dans un but de conciliation et d'ouverture,
il ne reprenait que le blason des arquebusiers au 16e siècle et la mention


Au saint Patron des Arquebusiers de Visé depuis 1579

Fam. Poelmans FAV 11-11-2005

L'ex-voto a été offert par la famille Poelmans et au départ financé exclusivement par des fonds personnels, ce qui fut finalement simplement représenté par les initiales MP du donateur puis reconnaissant l"importance d'un tel témoignage, la compagnie intervint pour une partie dans la réalisation de même que les Jeunes Francs
L'ex-voto avait été conçu pour ne faire aucune différence entre les deux gildes d'arquebusiers de Visé et fut modifié quelques jours seulement avant la manifestation suite à des récriminations de certains membres des anciens arquebusiers vexés de ne pas avoir été conviés à la manifestation.

Le projet envoyé à Tours, il ne tient pas compte des dimensions réelles de la pierre inconnues.

Le projet final

envoyé à Tours.

les officiers devant l'ex-voto à gauche, à droite le tombeau de St Martin

L'ex-voto se trouve sur la gauche,
sur le mur de la voûte qui surplombe le tombeau et est visible depuis la chapelle.

Les Officiers:

M. Verjans, Martin Malaise, M. Charlier, Henry Henrion, Claudy Bautil, Serge Thys, Robert Menten, - , Alex Woolf, Marc Poelmans, Florent Poelmans , Emile Kinet, Henri Calbert.

Ne retenons que l'essentiel à savoir que le but recherché a été atteint:
personne n'est resté indifférent à cet hommage et aujourd'hui, enfin, 425 ans après la fondation de leurs compagnies:
les Arquebusiers de Visé, et les Francs Arquebusiers en particulier, sont rappelés aux côtés de leur saint patron.

Ce symbole rappellera encore plus s'il en est besoin, que les Francs Arquebusiers, les seuls à s'être jamais rendus officiellement à Tours où ils étaient invités, sont les dignes descendants des arquebusiers fondateurs de 1579.


Cette inauguration fut à coup sûr pour tous le moment le plus important de la journée. Beaucoup y sont retournés le lendemain et nul doute que d'autres s'y rendront lors de leur passage dans la région.

En de nombreuses circonstances, on invoque St Martin, un peu comme on fait appel à un parent disparu, et ce quelques soient les convictions phylosophiques de chacun

voir page spécialeTours le 11-11-2005
Cette journée exceptionelle est disponible en DVD

Il est possible à tout un chacun de manifester son attachement à St Martin par un ex-voto. Espérons que d'autres visétois auront à coeur de manifester leur attachement au patron de Visé.
Il suffit pour cela de contacter la
Basilique saint Martin qui vous réclamera 75 € pour la Basilique + 150 € par dessin et 8 € par lettre gravée.
De nombreuses places sont encore disponibles à différents endroits
. http://www.basiliquesaintmartin.com

2006

La presse relate en ce début d'année le millésime exceptionnel de 2005
Voir la page
Revue de Presse

Recueillement; c'est par une minute de silence que la fête commença le jeudi 29 juin 2006 au quartier.
Deux petites filles, Nathalie Dizier 10 ans et Stacy Lemmens 7ans, ont été retrouvées mortes, assassinées par un sadique.
L'une était élève à l'Athénée Royal de Visé et côtoyait certains de nos cadets.

La fête de ce 2 juillet s'est déroulée sous un soleil chaleureux qui n'a pas fait mentir l'adage:
Si tu veux du beau temps, viens marcher dans les Francs
Un soleil parfois un peu trop ardent qui fit que certains n'avaient plus un poil de sec, sauf ceux des bonnets à poils qui eux restèrent bien secs toute la journée.

Ce fut l'occcasion de voir réalisés des projets qui n'avaient pu l'être lors du 425e; une série de panneaux à l'entrée de la ville et composés par Marc Poelmans dans la même veine que ceux du 425e grâce aux dessins des planches uniformologique de
Robert Aubry .
Ils complètent le panneau placé depuis 2004 lors de chaque fête à l'entrée de Visé juste à la sortie de l'autoroute.

Les blasons sur le panneau sont des modèles déposés
panneau à l'entrée de la villepanneau publicitaire mis à l'entrée de la ville, composition M.Poelmanspanneau à l'entrée de la ville
Un seul modèle a été retenu mais nous en verrons peut-être d'autres dans les années qui suivront.
Ci-dessous les originaux des projets faits en 2004
projet panneau entrée de ville du 425e,composition M. Poelmans panneau entrée de ville grenadier par Aubry,,composition M. Poelmans panneau entrée de ville arquebusier du 16e siècle,composition M. Poelmans panneau entrée de ville tambour par Robert Aubry panneau entrée de ville projet retenu,composition M. Poelmans

Cette réalisation a été financée par les Jeunes Francs.
Les panneaux seront chaque fois adaptés en fonction des dates des fêtes.
Ils reprennent l'url du site Internet officiel des Francs Arquebusiers dont le Général-Président Didier Kinet ne manqua pas de faire état lors de son discours pendant la séance académique.Suite à un différent cette URL restera au webmaster qui en cédera une une autre aux Francs pour leur site officiel.

Un invité tout particulier nous avait fait l'honneur de nous rejoindre: le Lt Colonel Hre Jean-Yves Stocq,
secrétaire de l'asbl
Pro-Belgica et ancien Commandant du Régiment Territorial des Guides qui nous avait accueilli à Bruxelles lors des Commémorations de l'Indépendance de 2005.
Un modeste souvenir de son passage lui fut remis; une assiette en étain émise lors du
425e anniversaire et qui reprend les différents blasons que l'on retrouve sur la plaque commémoratrice de l'événement, dont celui de la Belgique.
Seules 10 assiettes de ce type ont été faites en 2004 et remises aux autorités et Roys du tir

5 novembre 2006

Marc Poelmans,quand le mousquetaire devient artificier

Marc Poelmans ... quand le mousquetaire devient artificier

La fête de St Martin s'est merveilleusement bien passée

Le temps clément de l'été de la Saint Martin
a accompagné la gilde tout au long de la journée.

La journée s'est terminée par la
traditionnelle aubade à St Martin sous la
lumière éclatante des feux de bengale et des feux d'artifice tirés par
l'aspirant-mousquetaire Florent Poelmans,
le cadet Corentin Poelmans
et leur ami Denis Moreau
sous la surveillance du Capitaine des Mousquetaires Marc Poelmans


Les photos sur le site des Jeunes Francs Arquebusiers:
http://jf.arquebusiers.be/novembre2006.htm

Grand Croix de l'ordre de St Martin Martin Humblet, Nicolas Kinet, Emile Kinet

Pour la première fois, le Grand cordon de l'Ordre de St Martin est remis pour 70 ans de services à Martin Humblet, Nicolas Kinet et Emile Kinet

11 novembre 2006

La fête de ce 5 novembre 2006 est à peine terminée que déjà une autre activité est annnoncée.Sigle des la Confrérie de l'Oie de Viséblason des Francs Arquebusiers


Saviez-vous que l'oie et  les fêtes liées à saint Martin sont, depuis très longtemps associées ?
Non ? Alors allez voir la page consacrée à
saint Martin et les nombreuses citations qui y réfèrent

C'est à la SaintMartin que l'on tuait le cochon pour préparer les réserves alimentaires de l'hiver et de Noël.
Le 11 novembre, à la Saint-Martin, dans une grande partie de l'Europe, suivant la tradition, on mange l'oie de la Saint-Martin rôtie le soir, dans une ambiance de fête, pour selon la légende punir les oies qui avaient trahi Martin de Tours quand il se cachait pour ne pas être nommé évêque
Autrefois, dans toute l'Europe, c'était le 11 novembre qu'avait lieu la dernière grande foire de l'année; la Foire de la Saint-Martin.
Les marchés de Noël sont les petits cousins de ces anciennes foires de la Saint-Martin.
On y faisait commerce de cochonnailles, d'oies et de canards gras.

Quoi de plus normal alors, dans une Ville comme Visé, de relancer cette tradition !

Visé, la cité de l'oie et des Francs Arquebusiers, dont le Saint Patron n'est autre que saint Martin,
se doit de perpétuer cette association "oie + fête de la Saint-Martin".

Le 11 novembre 2006
la Confrérie de l'Oie et la Compagnie Royale des Francs Arquebusiers organisaient un repas où se retrouvait le plat traditionnel de l'oie de la Saint-Martin, préparée comme il se doit à l'instar de Visé et ravissait de très nombreux convives.
voir aussi
L'oie de la Saint-Martin, L'oie à l'instar de Visé pages culinaires pour les gourmets
Ce repas sera perpétué les années suivantes attirant de plus en plus de monde et mettant en valeur la spécialité culinaire locale.

2007
Le 7 mars, le cap des 90.000 visiteurs sur le site est dépassé

01-07-2007

Ce 1er juillet, la fête fut fabuleuse.
Le temps réellement pourri qui la précédait fit place à une soleil radieux qui dès la fête finie s'en retourna pour faire place à la pluie.
Les tambours avaient traversé le pont pour venir chercher, à Devant-le-Pont chez le Capitaine Marc Poelmans quatre mousquetaires qui les accueillirent au son de leur arme.
Merci à eux d'avoir fait plaisir à de vieux officiers, le patriarche Marcel Poelmans en avait les larmes aux yeux.
La prochaine fois nous serons plus nombreux puisque Christian Poelmans; qui n'avait plus marché dans nos rangs depuis des années, nous a rejoint en s'offrant en plus le luxe d'être le Roy du Tir de la journée,
à côté de Corentin Poelmans qui prêtait serment comme aspirant-mousquetaire et qui lui emportait le collier de Roy des Cadets.
Plusieurs de nos jeunes découvraient les joies du tir à poudre noire et nul doute que lorsqu'ils quitteront les rangs des Sapeurs, de l'Escorte ou des Tambours, ils rejoindront les mousquetaires qui les accueilleront à bras ouverts.

On a célébré la fête dans la joie et le bruit des mousquets comme savaient le faire nos ancêtres, et près de 150 cartouches de poudre noire ont été tirées ce dimanche.
C'est dire l'engouement de nos jeunes francs, heureux et fiers d'avoir, comme leurs anciens autrefois,
fait tonner la poudre et chanter les mousquets,
et même notre capitaine-commandant fut ravi de commander une salve après le gast.

Cerise sur la gâteau, le compteur des visiteurs du site internet atteignait le 100.000e visiteuren cette 428e fête de juillet 2007
Ce qui nous donne depuis la création du site une moyenne de plus de 20.000 visiteurs par an.
Le 21 juillet 2007, une bourde d'Yves Leterme conduira à une saturation du site, le futur ex premier ministre ayant entonné la Marseillaise au lieu de la Brabançonne lors de la fête nationale.
Ce sont des centaines d'internautes qui se rueront en même temps sur la page consacré à notre hymne national,
La Brabançonne dépassant le quota de téléchargement accordé au site par l'hébergeur.
De nombreux messages de félicitations concernant cette page parviendront au webmaster.

Cette fête fut aussi l'occasion de voir la deuxième génération de Mousquetaires faire son apparition.
En effet, si Florent Poelmans avait déjà prêté le serment d'aspirant, ayant atteint l'age de 18 ans il pouvait enfin devenir mousquetaire et recevoir officiellement son épinglette.
Le même jour, son frère Corentin prêtait le serment d'aspirant mousquetaire,
20 ans après qu'aient résonnés dans la ville les premiers coups de mousquets
La fête du 4 novembre 2007 s'est déroulée sous une ciel clément

épinglette d'or des Mousquetaires des FAVLa séance académique fut ponctuée d'une intervention du capitaine des Mousquetaires qui rappela que, en 1987, 20 ans auparavant résonna la première salve des Mousquetaires
et qu'en 1988 ils recevaient l'insigne qui les distingue des autres officiers.

A cette occasion trois insignes d'honneur avaient été remis en signe d'hommage aux anciens et trois personnalités représentatives de la gilde avaient été choises pour le recevoir:
le Général Président Jean Lottin, l'Empereur Fernand Humblet et le Capitaine-commandant Guy George.
C'était une décision relevant des Mousquetaires qui marquaient ainsi leur respect envers des personnages qu'ils estimaient dignes de porter leur insigne.
Pour cet anniversaire, le même hommage fut rendu en cette année 2007.
Mais le Capitaine se voyant mal faire marque de respect envers deux anciens du même age que lui, il déléga ses fils; Florent Poelmans, le plus jeune des Mousquetaires, et son frère Corentin, le récent Aspirant Mousquetaire, pour remettre un insigne d'honneur
au Général-Président Didier Kinet et à l'Empereur Alain Woolf en vertu de leur grade.

Un insigne fut remis également à Paul Lambert, aide de camp de l'empereur et ancien tambour-major, pour la disponibilité particulièrement exceptionnelle dont il a toujours fait preuve envers la compagnie.
Cet insigne, symbole d'honneur et de fidélité, est typique des Mousquetaires qui décident eux-mêmes sans concertation avec quiconque de ceux qui sont dignes de le porter.

2008

Massacre à la salle de l'Alliance

La façade avait bien besoin d'être rénovée et subit un lifting avec un sablage complet

L'entreprise chargée du travail, l'entrepreneur Lecomte, ne prit pas la peine de protéger les bronzes qui se trouvaient sur la façace
A savoir le St Martin scellé qui pèse 35 kgs et indémontable, le N° de maison et la plaque du 425e anniversaire qu'il suffisait de dévisser
On voit ci-dessous les dégats: la surface est non seulement dépolie mais arasée, les détails montrent la plaque après un brossage, tout est non seulement dépoli mais la surface est granuleuse
Le St Martin placé depuis 1997 était entretenu d'une manière particulière afin d'obtenir une patine et une brillance spéciales, dix ans de travail réduits à néant.
On voit les détails de la plaque abîmée et déjà brossée, la surface des bronzes est granuleuse. On s'en rend particulièrement bien compte sur le N° de façade qui était entièrement poli.

st Martin en bronze, Francs Arquebusiers, réalisation Marc Poelmansle bronze abiméle numéro de la facade, sabléLa plaque de bronze en gravure héraldique inaugurée en novembre, réalisée et offerte par M. Poelmans détail de la plaque du 425e abimée détail de la plaque du 425e abimée

Rien que la rénovation de la plaque du 425e abîmée a pris des heures de travail en ayant pu la démonter, ce qui n'est pas le cas du St Martin scellé dans le mur et pour lequel il faut un échafaudage et travailler à la verticale.
Comment remettre la matière qui a été enlevée ?
Le bronze poli miroir à certains endroits a la stucture d'un émeri de 150, le visage du St Martin a perdu de la matière impossible à remettre.
Du gâchis !!
Malgré une facture de ma part envoyée à la compagnie et jamais payée, bien entendu, on n'a rien réclamé comme dommages et si j'ai restauré la plaque du 425e, le St Martin restera dans cet état jusqu'à ce que je cesse de râler (on est en 2011, je crois que ça fait 4 ans).
La plaque sablée par cet iconoclaste avait la structure d'un grain de 100-150 alors que certaines surfaces étaient en poli miroir réalisé avec de l'emeri de 000.
Des heures de travail de restauration qu'on peut voir ci-dessous, mais une restauration à la va-vite pour que la plaque soit replacée avant la fête, il reste énormémement de travail à faire.

la plaque du 425e restaurée détail de la plaque du 425e restaurée détail de la plaque du 425e restaurée détail de la plaque du 425e restaurée détail de la plaque du 425e restaurée détail de la plaque du 425e restaurée détail de la plaque du 425e restaurée détail de la plaque du 425e restaurée la plaque du 425e restaurée

Blason des Francs Arquebusiers, pierre de taille à l'angle du local de l'Alliancela pierre du 400e abimée

Egalement dans la foulée, la pierre de taille du 400e anniversairefut déteriorée
Elle avait été mise en couleurs et dorée à la feuille d'or par M. Loly, peintre de Visé aujourd'hui disparu qui travaillait à l'ancienne et qui avait lui-même demandé pour faire ce travail gracieusement, par passion, sablée et gachée irrémédiablement
Un comble quand on lit que cet iconoclaste est "agréé monuments historique" mon oeil !!


Du massacre!! Irréparrable ou alors très coûteux !
Et on n'a pas obligé l'entreprise à réparer ses dégâts, on s'est contenté de réclamer un dédommagement parce qu'il avait projeté du sable sur les costumes par les soupiraux qu'il n'avait pas fermés et on lui a compté les frais de nettoyage.

Pour les trois bronzes abîmés: rien de réclamé, après tout ce n'est pas la compagnie qui avait payé le travail !

Legia, lege ligans cum Praelalis fibi leges, Notgerum Christo, Notgero caetera debes.
Liège, tu dois Notger au Christ, et le reste à Notger !
Armoiries de la Principauté de Liège

Il y a mille ans mourait Notger, premier prince-évêque de Liège.
A l'occasion de ce millénaire,
Tour des Sites, producteur de spectacles et d'événements historiques de grande envergure, proposait , dans le cadre des Fêtes de Wallonie,
le 20 septembre 2008
un grand cortège historique reprenant les diverses époques de Notger à nos jours.
Le 19e siècle intéressait plus particulièrement les Francs Arquebusiers, qui furent contactés pour constituer la garde du
Roi Léopold Ier qui vint rendre visite aux Liégeois.
Même si ce n'étaient pas exactement les mêmes lors de la visite du Roi le 2 août 1831, les uniformes des Francs Arquebusiers sont contemporains du règne du Roi (1831-1865), avec leurs Sapeurs (1830) et leurs Grenadiers (1854).

Ainsi, après
Bruxelles pour les 175e anniversaire de l'Indépendance le 23 septembre 2005,
après
Tours au tombeau de St Martin le 11 novembre 2005, 425 ans après leur fondation,
voici de nouveau les Francs Arquebusiers choisis et invités à un grand événement historique,
cette fois dans leur bon pays de Liège.
Nul doute que lors du passage du Roi, les arquebusiers de Visé et la garde urbaine accompagnés des autorités de Visé, furent de ceux qui vinrent saluer le souverain lors de sa Joyeuse Entrée au 19e siècle.

Seule des trois gildes visétoises invitée, la Compagnie Royale des Francs Arquebusiers renoue encore ainsi une fois de plus avec les traditions ancestrales où il était de mise de saluer et d'honorer les personnalités.

Page spéciale: Liège 2008
les photos du cortège complet sur http://www.delcominette.be

Plusieur décès en cette triste année 2008 dont celui de mon père grâce à qui je marche chez les Francs Arquebusiers et qui jusqu'au bout aura été fier d'appartenir à notre gilde

Marcel Poelmans lors de l'octroi de la cravate de Commandeur de l'Ordre de St Martin pour 50 ans de servicevoir également la page In Memoriam

Un changement est apparu; les Francs Arquebusiers ont maintenant un site officiel www.francs-arquebusiers.be qui contient en fait une version résumée de celui-ci et que j'ai entièrement réalisé et je continue à agrémenter mon site d'images et d'articles qui n'ont pas un rapport direct avec la compagnie.
Les deux sites restent intimement liés puisque certaines pages ne se trouvent que dans l'un d'eux afin d'éviter de surcharger le serveur.

Les Jeunes Francs sont toujours très actifs et en ce début 2009.
Ludo Philippens aidé de Paul Lambert ont repris le tir annuel pendant plusieurs semaines comme je l'avais fait avant eux en reprenant la même tradition.
Le tir a du succès et il est heureux de voir le nombre croissant de membres qui s'y rendent ... et y jouent les prolongations.

Voir les résultats sur http://jf.arquebusiers.be

Remportent le concours 2009

médaille d'or:
Ludovic Philippens
médaille d'argent:
Sylvain Dantinne

médaille de bronze:
Paul Van Hesbroeck

Une très belle fête ce 5 juillet 2009, sous un soleil omniprésent, même un peu trop
On a eu chaud, très chaud ...

Le tir à la plus belle balle fut remporté par Sylvain Dantinne,
un jeune arbalétrier qui se voit remettre le collier de Roy et dont l'exploit fut salué d'une salve de mousquets en face du local des Arbalétriers visétois lors du gast des hommes en revenant du tir.
C'est assez exceptionnel de voir un membre de l'antique gilde conduire le Gast des Dames, mais nous ne pouvons que nous en réjouir car cela démontre une fois de plus les relations d'amitié qui nous lient aux Arbalétriers de Visé particulièrement en ce qui concerne les jeunes des deux sociétés
Le drapeau des Arbalétriers de Visé Sylvain Dantinne Roy du tir 2009 le drapeau des Francs Arquebusiers, modèle déposé

C'est Boris Quaranta qui emporte le collier de Roy des Cadets

Par ailleurs, les Jeunes Francs ont eux aussi participé au tir des arbalétriers où ils ont réussi plusieurs roses,
sans toutefois apparement avoir la meilleure.
Les Jeunes Francs et les Jeunes Bleus Jérome Mignon à l'arbalète Nicolas Kinet à l'arbalète Ludovic Philippens à l'arbalète

Voir également la page sur le site des Jeunes Francs
http://jf.arquebusiers.be/delegation.htm

lundi 9 novembre 2009

La fête de novembre vient d'avoir lieu et elle fut radieuse !!

Pourtant samedi encore on eut dit que le ciel avait laissé les écluses grandes ouvertes et que la drache nationale risquait de nous accompagner.

La météo annonçait plus sec mais ici on a été servi !

Dès que St Martin a été ramené au local, la pluie s'est arrêtée de tomber et ce dimanche matin, c'est un ciel bleu sans le moindre nuage qui nous a accompagné toute la journée.
Le soleil n'était pas en reste et fit briller les cuivreries des uniformes.
Une fois de plus St Martin a reconnu les siens et son été fut comme d'habitude de la partie

Quand on voit le temps gris de ce lundi, et je ne parle pas que des nuages que certains d'entre nous ont dans le crâne, on peut se dire qu'on a vraiment été bénis.

Une fois de plus l'adage "Si tu veux du beau temps, viens marcher dans les Francs " s'est amplement vérifié.
Bon, sur ce, je vais mettre de la lotion après solaire...

Les Sapeurs des Francs Arquebusiers Les Sapeurs des Francs Arquebusiers Les Sapeurs des Francs Arquebusiers
Pierrot Brouha, Grand officier de l'Ordre de St Martin L'escorte de St Martin Le corsp des tambours des Francs Arquebusiers Le général-président Didier Kinet
les décorés Paul Lambert, aide de camp de l'empereur Les décorés

Et ce 11 novembre, jour de la St Martin, comme c'est devenu une habitude, le souper de l'oie à l'instar de Visé sera comme les années précédentes servi à la salle de l'Alliance et réunira près de 175 convives.
La tradition de l'oie de la Saint-Martin, reprise après la visite des Francs Arquebusiers à
Tours, est bien lancée, et cette volaille étant en plus une spécialité locale, c'est l'occasion de mélanger tradition et dégustation.
On la trouve préparée dans plusieurs régions d'Europe, par exemple en Allemagne c'est la Martinganz
Retrouvez la
ici cuisinée à toutes les sauces

Bon appétit
L'oie de St Martin a pour légende un carnage de ces volailles par trop bavarddes.
St Martin était pressenti par les habitants de Tours pour devenir leur évêque.
N'étant pas intéressé par les honneurs et préférant la vie hérémétique, il se cacha pour que les Tourangeaux ne l'amènent pas à la ville.
Mais un troupeau d'oies le dénonça par les cris bien connus de ces volatiles qui déjà dans la Rome antique avaient alerté la population.

St Martin devint donc évêque de la cité, et les oies, pour notre plus grand plaisir, payèrent chèrement leur traitrise.

Dans le même temps, notre ami Antoine Selosse, directeur du centre Culturel Européen St Martin de Tours,
organisait lui aussi sa fête dont vous retrouverez le commentaire ci-dessous avec une recette de l'oie de sa région

Le Jeudi,_12 novembre 2009 ou ici

La recette simple de l'oie à l'instar de Visé
Quant à l'Oie à l'Instar de Visé, vous trouverez sa recette et son histoire à la page suivante en cliquant ici ou sur l'image ci-dessus

2009
C'est peu de temps après la fête de novembre que le cap des 250.000 visiteurs a été dépassé sur les compteurs.
Le site a atteint une vitesse de croisière de plus de 3000 visiteurs par mois. En fait les statistiques plus exactes montrent que le site a une moyenne de 7000 visiteurs par mois voir la page
statistiques

2010
Les Francs-Arquebusiers de retour à la Collégiale St Martin de Visé.
Evénement d'importance, la Collégiale St Martin de Visé a rouvert ses portes aux fidèles et au public,
après des années de restauration et une longue fermeture.

coupure de presse de 1897, inauguration du vitrail des arquebusiers de Visé

St Martin vitrail des arquebusiers collégiale St Martin de Visé

St Martin vitrail des arquebusiers collégiale St Martin de Visé 1914 la collégfiale détruite, les vitaux intact, à gauche le vitrail des arquebusiers
A gauche, coupure de presse de 1897 relatant l'inauguration du vitrail des arquebusiers de Visé et à droite un détail d'une carte postale de 1914 lorsque l'église a été incendiée et que le vitrail des arquebusiers, comme d'autres, est quasi intact

Ce sera à partir de maintenant de nouveau l'occasion d'admirer le vitrail des arquebusiers offert par les membres de notre compagnie en 1897 et créé par Nicolas de Ruremonde

Une délégation des Francs-Arquebusiers; composée des différents corps constitués de la gilde a assisté à chaque étape du programme du 4 au 7 février
durant 9 représentations.

Les Francs Arquebusiers dans la Collégiale St Martin les trois gildes de Visé dans la Collégiale St Martin

Collégiale St Martin de Visé, avant 1914

collegiale/collegiale-ap14-vue-nord-PT.jpg


La Collégiale comme on ne la verra jamais plus:
La châsse de Saint Hadelin, la plus ancienne châsse européenne, montrée pour la première fois après sa restauration qui lui rend tout son lustre.
Une ouverture exceptionnelle, une mise en lumière féerique, des écrans géants et l'évocation du dramatique incendie de 1914.
Une centaine de figurants.
Avec la collaboration des trois Gildes et de l'Académie
Pour que l'émotion soit au rendez-vous de l'histoire.
Internet: http://www.nocturales.be


Les Imaginaires de Saint-Hadelin
" Pour que les pierres deviennent feu "
Théâtralisation de la Collégiale St Martin   pour l’inauguration de sa restauration
Un opéra patrimonial de Luc Petit et Michel Teheux
Les pierres sont marquées d’histoire, pétries de larmes et de rires, de sueur et de sang.
Pour quelques soirs, les pierres de la Collégiale seront arrachées à elles-mêmes parce qu’elles sont plus qu’elles-mêmes.
Elles vont respirer pour n’être pas seulement un monument enfin restauré mais ce qu’elles ont toujours été. Ce qui les a fait naître et ce qui les a fait tenir debout pour affronter le temps.
Ce qui les a ressuscitées alors même que les désastres de l’histoire auraient pu les condamner à un silence éternel.
Par la magie de la mise en scène, l’enveloppe de pierre va frémir pour s’ébrouer et redevenir une maison de famille.
Une pierre, une parmi d’autres, du chœur sans doute, héritière de celles qui l’ont devancée et témoin de celles qui ont relevé les murs détruits, racontera les heurs et malheurs d’une cité dont la collégiale est le monument emblématique : sa fondation à l’époque romaine, son évangélisation par S. Lambert, son opulence au Moyen Age, le drame mortel de l’incendie criminel d’août 1914, la renaissance contemporaine.
Une pierre dont l’honneur fut aussi d’être l’écrin d’un trésor, non seulement l’abri d’un reliquaire fameux mais la foi d’hommes et de femmes qui donnèrent sens à leur avenir.

Grâce au jeu de quatre vingt acteurs, aux danses de magiciens du feu, aux effets spéciaux et mises en lumière, la boîte fermée des souvenirs endormis s’entrouvrira pour libérer les rumeurs du temps, pour que les reliques deviennent promesse, pour que les pierres deviennent feu.
Un spectacle flamboyant.
Une création de Luc Petit et Michel Teheux.

Collégiale st Martin, nef gauche, photo de propagande allemande Collégiale St Martin de Visé
Messe de réouverture de la collégiale
le dimanche 14 février à 10h30
présidée par Monseigneur JOUSTEN, évêque de Liège
Collégiale St Martin de Visé

Collégiale St Martin de Visé

Collégiale St Martin de Visé
la Collégiale St Martin de Visé détruite
Collégiale St Martin de Visé,intérieur Collégiale St Martin de Visé, intérieur, chaire de vérité
Collégiale St Martin de Visé, avant 1914 Collégiale St Martin de Visé,vue de la rive gauche
Collégiale St Martin de Visé, avant 1914 Collégiale St Martin de Visé

Visé avant 1914 Reconstructon de Visé
coeur de la collégiale St Martin en 1914, un soldat allemand pose Intérieur de la Collégiale st Martin 1914

Collégiale St Martin de Visé

Les imaginaires de St Hadelin
les premières photos ci-dessous sur la page 2010 et sur
http://jf.arquebusiers.be/collegiale.htm
une première vidéo http://www.youtube.com/watch?v=cM5ZSW_76n4


Les photos de Christian Ronsse dans l'atmosphère chaude et rougeâtre du feu
la totalité des photos http://vise.ronsse.ch/#home



Miracle à Visé; les Francs Arquebusiers reviennent à la Collégiale St Martin.

Vlan-Spectacle: les Francs Arquebusiers à la CollégialeLa collégiale St Martin de Visé, après 16 ans de travaux et une longue fermeture rouvrait ses portes fin de la semaine dernière.

Ce fut l’occasion du 4 au 7 février d’un spectacle haut en couleurs, un opéra patrimonial de Luc Petit et Michel Teheux.
Les pierres sont imprégnées du passé, et c’est au travers de la voix d’une pierre de la collégiale qui a vécu son histoire que celle-ci fut racontée, depuis sa construction en 779 et ses diverses destructions par les Normands en 881, par Charles le Téméraire en 1468 et par les Allemands en août 1914.

Depuis 1338 elle abrite les reliques de saint Hadelin dans une châsse connue comme la plus ancienne d’Europe.

Un saint qui visiblement se voulait rassembleur puisque cette réouverture de la collégiale se fit en présence et avec la collaboration non seulement de danseuses et musiciens de l’Académie César Franck et de joueurs de feu, mais aussi, fait particulièrement exceptionnel, de la présence des trois gildes de Visé, ce que le metteur en scène qualifia lui-même de miracle.

Si deux des gildes  occupent régulièrement les lieux lors de leurs fêtes traditionnelles, il y a en effet juste 100 ans que les Francs Arquebusiers n’y étaient plus entrés en uniforme.

Lors de la scission des arquebusiers en deux gildes historiquement égales en 1910, le doyen de la collégiale avait interdit l’accès de celle-ci aux Francs Arquebusiers, alors même que ceux-ci avaient participé à la mise en place du vitrail de St Martin moins de 15 ans auparavant..

Les rancœurs politico-religieuses étaient tenaces à l’époque.

C’est donc un événement particulièrement marquant d’avoir vu les Francs Arquebusiers se retrouver avec tous les corps constitués de la compagnie en une délégation d’une trentaine de personnes pénétrant dans l'église au son des tambours.

Ormis une célébration en civil en 1946, les dernières fois où l’on vit les trois gildes rassemblées et en uniforme furent en 1988 pour la procession de St Hadelin (la prochaine aura lieu en 2013), et en 2003 pour l’ouverture des fêtes de Wallonie à l’invite du gouverneur de la province.

Cette participation exceptionnelle des Francs Arquebusiers a particulièrement frappé de nombreux visétois ravis de ce spectacle et qui se plaisaient déjà à imaginer un retour habituel de la vieille gilde entre ces murs comme autrefois.

Qui sait ce que réservera l’avenir.

Mais rawâte, on n'y est nin co...


Armoiries de Monseigneur Jousten Evêque de Liège

Quelques jours plus tard:

Réouverture officielle de la collégiale St Martin et St Hadelin
au culte le 14 février, consécration de l'autel par
Monseigneur Aloys Jousten, Evêque de Liège.

Le discours de l'évêque de Liège fut on ne peut plus clair et était destiné d'emblée à la Compagnie Royale des Francs Arquebusiers qu'il remercia d'avoir oublié les rancunes du passé et d'être venue lors de cet événement exceptionnel

Il invita devant l'assemblée les Francs Arquebusiers à revenir dans leur collégiale dont les portes leurs sont grandes ouvertes.

http://liege.diocese.be/Discours de Mgr Jousten.

Voici un extrait du discours de Monseigneur l'Evêque, le texte complet se trouve sur la page 2010

Discours de Monseigneur Jousten à Visédiscours de Monseigneur Jousten à ViséRéouverture de la Collégiale St-Martin et St-Hadelin à Visé  14 février 2010
Consécration de l'autel
Jr 17,5-8 ; Co 15, 12-20 ; Le 6, 17-26

Chers confrères-prêtres,
chers diacres,
chers frères et sœurs,

Il y a une semaine, ici-même, un spectacle grandiose nous a fait revivre l'histoire de la ville de Visé, l'histoire de son église et l'histoire de ses habitants. Saint Hadelin nous entraînait dans un monde imaginaire où les pierres devenaient feu. Etait-ce le feu de l'amour qui nous a permis d'être les témoins d'une réconciliation d'une compagnie avec la Collégiale? Je suis heureux d'avoir été le témoin de cet événement. Saint Hadelin l'avait imaginé, voilà que son rêve devient réalité.

Chers amis des trois compagnies, chers Arbalétriers, chers Arquebusiers et chers Francs-arquebusiers, votre présence lors du spectacle et aujourd'hui est un signe que j'apprécie.
Que les trois compagnies soient présentes ou représentées ne va pas de soi.
Je suis vraiment heureux de pouvoir vous saluer.
Merci à vous, car vous tournez ainsi une page plutôt triste du passé.

Oui, les temps ont changé.
Aujourd'hui, je vous assure que la collégiale vous accueille les bras ouverts.
Votre geste est pour nous tous, un signal, une invitation à être ouverts les uns aux autres et à dépasser des préjugés ou des jugements tout faits.
De plus, votre présence montre également que la fraternité et même l'union des forces sont possibles.

Une telle union et une telle fraternité sont souhaitables et même indispensables pour contribuer à une bonne atmosphère dans une ville comme Visé.
...


Ce furent ensuite les organisateurs qui manifestèrent leur contentement dans une lettre de remerciements adressée au Général-Président Didier Kinet
Lettre de remerciements des organisateurs de l'inauguration de la Collégiale de Visé

La gilde des Arbalétriers visétois fête cette année 2010 son 700e anniversaire.
Un âge qui en fait la doyenne wallonne de ce genre de compagnies armées.

Les gildes, mieux connues sous leur forme française guildes, avaient été fondées à l’époque dans plusieurs villes de la future Belgique pour protéger les biens et les habitants contre les divers périls qui les guettaient.

Aujourd’hui, la cité de la Basse-Meuse héberge trois gildes (les Arbalétriers, les Anciens Arquebusiers et les Francs Arquebusiers) qui ne jouent plus aucun rôle de maintien de l’ordre et de la sécurité, mais veillent avec une fidélité scrupuleuse sur la défense de leurs traditions.


Pour cet anniversaire exceptionnel, un équipage pluridisciplinaire de neuf explorateurs a entrepris un voyage de sept siècles sur cette terre de gildes dont les mœurs intriguent et déconcertent souvent ceux qui n’y sont pas nés ou n’y ont pas atterri dès leur prime jeunesse.

Ils y décortiquent, parfois avec humour, la cohabitation multiséculaire, pimentée d’une rivalité parfois exacerbée, de ces gardiens farouches des us et coutumes de ce bout de Wallonie
Les auteurs Ce volume réunit une équipe d'auteurs:
Claude Gaier (maître incontesté en histoire de l'arme,ancien conservateur du Musée d’Armes de Liège qui organisa l’exposition du 400e anniversaire en 1979),
Jean-Louis Kupper, Françoise Lempereur, Jean-Pierre Lensen, Jean-Louis Maes, Jo Massin et Pierre Verjans, avec la collaboration photographique de Jean-Claude Dessart, sous la direction de Daniel Conraads.

Visé, terre de gildes

Editions du Perron
Caractéristiques techniques

Un volume au format 23,5 x 31 cm.
176 pages illustrées en couleurs
Reliure cousue au fil de lin.
Couverture cartonnée contrecollée.
prix de vente en librairie : 35 €

ISBN 978-2-87114-234-8
code à barres (= code EAN)
978-2-87114-234-8

Distribution par les Éditions du Perron
44, rue du Parc
B-4432 Alleur (Liège)
Belgique
Tél. : +32 (0)4 247 00 36
Fax : +32 (0)4 247 01 58
Courriel : info@perron.be
Site : http://www.perron.be
Compte bancaire : 552-2781900-85

Superbe journée pour la fête de nos amis arbalétriers ce 25 avril 2010

Les Francs Arquebusiers étaient réunis devant leur local pour leur rendre les honneurs qui leurs étaient dûs
Les officiers supérieurs intégrèrent le cortège et participèrent ensuite à la séance académique.

(Plus de photos sur http://hommage2010.ronsse.ch/#95.2 )

Le président des Francs prit la parole rappelant tous les changements et toutes les manifestations de cet heureux jubilé puis offrit à la gilde amie un cadeau d'hommage: un imposant arbalétrier de +- 80cm portant son pavois au blason belge et au pied duquel une plaque commémorative ainsi que deux médailles avaient été intégrées.
La plaque porte un vers du chant du drapeau du Président François Delgotalle écrit peu après 1830 et adapté aux Arbalétriers:


Quant aux deux médailles, il s'agit de la médaille de compagnie des Francs Arquebusiers et de la médaille du 700e des Arbalétriers, toutes deux patinées spécialement pour leur donner un cachet ancien mieux en rapport avec la statue

Ce cadeau qui rejoindra leur musée a particulièrement été apprécié et longuement applaudi.

Pour la petite histoire, c'est moi qui ai trouvé cette superbe pièce il y a des mois déjà.
Il s'agit d'une sculpture d'un artiste français qui je crois est aujourd'hui disparu et qui a été tirée en quelques exemplaires dont de temps à autre l'un refait surface.
C'est une pièce qu'on ne rencontre pas souvent car elle est lourde, encombrante et fragile.
C'est dans le cadre de mon activité de commerçant dans le domaine médiéval que j'ai pu me la procurer dans le but de l'offrir aux Arbalétries de Visé.
J'avais contacté le président Kinet à cette fin qui de suite avait marqué son accord sur l'achat et tout le monde fut surpris de sa belle taille. Il est resté dans mon salon quelques mois.
Le pavois n'étais pas aux bonnes couleurs, je l'ai refait aux couleurs nationales "de sable au lion d'or armé en lampassé de gueule", en gardant une patine ancienne.
Un plaisir dans une telle taille moi qui suis plus habitué à des figurines de 54 mm.

Mis à part le comité de la compagnie, nos membres ne l'ont pas vu, je leur conseille donc de visiter le musée des arbalétriers où il se trouvera dorénavant.

Visite royale ce jeudi 22 avril 2010 à l'occasion du 700e anniversaire des Arbalétriers de Visé

La Reine s'est rendue seule à Visé, le Roi étant retenu à Bruxelles avec une Xième chute du gouvernement
Elle a rencontré les Francs Arquebusiers et a même pris des photos de leur délégation



Documents du musée régional de Visé

Les Francs Arquebusiers saluent la Reine Paola Le Roy des Arbalétriers et l'Empereur des Francs Arquebusiers

La remise du cadeau des Francs Arquebusiers aux Arbalétriers de Visé

Cinq belles photos du photographe Nelissen de Visé
cliquez sur les images pour agrandir


Un photographe présent en ville depuis 1912
et dont on trouve des prises de vue dans de nombreuses cartes
postales anciennes entre autres sur ce site.


Cette maison en est à la troisième génération de bons photographes



la Reine Paola envoie une de ses photos aux Francs ArquebusiersJe fus surpris, ce matin du 30 juillet 2010, par un journaliste qui me demandait des explications sur un article de La Meuse .. que je n'avais pas encore lu.
C'est donc vers le gsm de notre président que je l'ai réorienté pour me plonger ensuite sur Internet et découvrir de quoi il ressortait.
J'ai lu le journal fin d'après-midi et vous en livre la teneur.

En fait la rumeur, comme elle sait si bien le faire dans notre petite ville,courrait dans Visé, selon laquelle une photo prise par notre souveraine lors de son passage en avril dernier, avait été expédiée à un visétois.

Bon il fallait faire taire ces rumeurs et donner une explication claire.

Oui il y a bien à Visé une photo prise personnellement par la Reine !

Et cette photo est chez les Francs Arquebusiers à qui Elle l'a offerte !

En fait lorsqu'Elle fut saluée par la délégation des Francs Arquebusiers assemblés dans la Rue Haute lors de la visite royale du 22 avril dernier, la Reine serra la main de notre Général Président et de notre Empereur, puis s'en allant, s'arrêta, sortit son appareil photo, et prit une photo de notre délégation.
la Reine Paola envoie une de ses photos aux Francs Arquebusiers
Notre camerawoman Molly Kinet avait immortalisé toute la visite qui fut copiée sur DVD envoyé à la Reine en souvenir, en lui demandant également si elle pouvait nous faire l'honneur de nous envoyer SA photo.

Notre souveraine, dans sa gentilesse habituelle, a répondu favorablement et c'est avec bonheur et surprise que cette image nous est parvenue.

Vous ne la verrez pas !
Sauf si vous venez au musée des Francs Arquebusiers où ce souvenir personnel de la Reine, daté et signé de sa main, restera dorénavant .
Car en accord avec Sa Majesté, c'est exclusivement en cet endroit quelle sera visible et ce très prochainement, avec la lettre des Francs Arquebusiers et la réponse émanant du Palais.

Un peu de patience, c'est chez l'encadreur.
En enttendant, lisez la presse de ce matin que vous trouverez ici à côté.
Les photos sont de meilleure qualité que dans le journal, normal, je les ai remplacées par les photos originales qui provenaient de ce site.

La photo de la Reine Paola, photo Sudpresse

 

 

Cette photo a été prise
par le correspondant de Sud presse et publiée sur
http://vise.blogs.sudinfo.be/archive/2011/05/17/le-printemps-des-musees-a-vise-aussi.html

Egalement, notre souveraine envoya à la Ville de Visé une lettre de remerciements pour l'accueil qu'elle avait reçu dans notre cité
Armoirie de la famille Ruffo di Calabria, famille de la Reine Paola

Vous retrouverez l'intégralité des images sur le site de nos amis arbalétriers http://www.arbaletriers-vise.be/albumphotos/#album=15
le discours de Didier Kinet, Général-Président des Francs Arquebusiers lors de la séance académique des Arbalétriers de Visé Les présidents des Francs Arquebusiers et Arbalétriers de Visé

Quelques photos d'Alex Woolf montrant la haie d'honneur devant la salle des Francs Arquebusiers et les officiers supérieurs défilant dans les rangs des Arbalétriers.
cliquez sur les photos pour agrandir
haie d'honneur des Francs Arquebusiers pour les Arbalétriers haie d'honneur des Francs Arquebusiers pour les Arbalétriers haie d'honneur des Francs Arquebusiers pour les Arbalétriers
haie d'honneur des Francs Arquebusiers pour les Arbalétriers haie d'honneur des Francs Arquebusiers pour les Arbalétriers haie d'honneur des Francs Arquebusiers pour les Arbalétriers
haie d'honneur des Francs Arquebusiers pour les Arbalétriers les officiers des Francs Arquebusiers dans les rangs des Arbalétriers les officiers des Francs Arquebusiers dans les rangs des Arbalétriers
les officiers des Francs Arquebusiers dans les rangs des Arbalétriers les officiers des Francs Arquebusiers dans les rangs des Arbalétriers les officiers des Francs Arquebusiers dans les rangs des Arbalétriers

vendredi 21 et samedi 22 mai 2010 à Dalhem
au village de la Province de Liège.
Outre une présentation des services provinciaux les Francs Arquebusiers étaient présents avec un stand d'information sur leur gilde et un tir à la carabine, de même que nos amis arbalétriers.


Le stand des Francs Arquebusiers au Village de la Province de Liège Le stand des Francs Arquebusiers au Village de la Province de Liège Le conservateur Marc Poelmans interviewé par l'animatrice de la Province de Liège Le conservateur Marc Poelmans interviewé par l'animatrice de la Province de Liège

Plusieurs pièces du musée avaient été exposées, répondant ainsi au souhait de l'organisateur, et un large écran vidéo passait les films des différentes manifestations et cortèges de la compagnie.
Le stand avait été agencé afin de présenter, outre un historique de la compagnie, chaque corps constitué de la gilde; tambours, sapeurs,escorte, mousquetaires et officiers,
le tout accompagné d'une liaison vers le site internet.
Le public fut asez clairsemé, il faut dire que le village devait au départ se situer à Visé, ce qui fut refusé par les autorités communales, et il trouva place à la sortie de Dalhem.
Mais cela n'empêcha pas notre stand, le plus visité, d'avoir des visiteurs intéressés, à commencer par tout le personnel assez nombreux de la Province qui ne connaissait pas notre histoire, et les classes de l'école toute proche dont les élèves et institutrices s'évertuèrent à manier une arquebuse bien lourde pour eux.
Un stand de tir à la carabine avait été monté à l'extérieur, et des salves de mousquet furent tirées à plusieurs moments de la journée.

Le présent site est accessible depuis juin 2010 via une url simplifiée

1579.be

Du jeudi 1er au dimanche 4 juillet 2010
Belle Saint-Martin d'été
Le 4 juillet commémore en effet la date anniversaire de l'ordination de St Martin comme évêque, en opposition avec la Saint-Martin d'automne, le11 novembre, date de son enterrement.
et c'est aussi la fête de la translation de son corps dans la basilique où il se trouve,
basilique dont voici par ailleurs une vue actuelle
On voit qu'à côté de l'ex-voto des Francs Arquebusiers, d'autres sont venus s'ajouter
Je tombeau de St Martin à Tours et l'ex-voto des Francs Arquebusiers

Oufti quène fiesse !

La canicule a frappé nos régions depuis plusieurs jours, il fait chaud, trop chaud.
Il est impossible de défiler dans des uniformes par une chaleur pareille et certains en ont fait les frais la semaine précédente.
Les marcheurs de l'Entre-Sambre et Meuse croisés le dimanche avant ont plus que souffert !

Le jeudi commença par la réunion Au Quartier
Il fait chaud !!
Assez calme et clairsemée, la soirée se prolongea toutefois assez tard pour certains fêtards qui tapèrent le clou.

Le vendredi, petite soirée barbecue des Jeunes Francs.
Il fait chaud !!!
toujours 30 degrés à 22 heures et plus de 35 pendant la journée !
Comme c'est devenu l'habitude depuis trois ans, c'est sur l'île Robinson que les Jeunes Francs ont rassemblé leurs forces vives pour une petite soirée entre membres et entre potes.
Le tir au papegay était en place et l'oiseau, pourtant bien plus léger que les autres années, refusait de se laisser abattre; peut-être aussi parce que nos tireurs étaient plus attirés par les couleurs des bières ambrées du comptoir que par celles des plumes du bel oiseau...
La soirée se terminera tard et qu'il fera bon dormir sur la terrasse en sirotant une dernière vodka-fraise.

Le samedi, on va chercher saint Martin
.
Il fait chaud !!!!
Un peu moins, mais c'est devenu épuisant, la météo annonce plus doux demain.
Mieux vaut rentrer tôt surtout en ce qui concerne votre serviteur qui recevait les tambours vers 5h30 le lendemain matin.

Dimanche 4 juillet
Il fait bon !!!
Incroyablement bon après cette semaine brûlante.
petit déjeuner des tambours appel par le tambours

Vers 5h30 les tambours viennent à la maison, après un copieux déjeuner, une bonne fricassée chez Christian Poelmans
Le temps est agréable et on espère que ça va durer, la température a sensiblement baissé, mais on est tôt, la journée pourrait nous surprendre
Vers 8 heures je monte au cimetière de Lorette arroser les fleurs et déjà monter là haut la gerbe que nous déposerons avec mes fils sur la tombe de mon père.
Je suis les tambours qui montent l'avenue Albert 1er, mes essuie-glaces fonctionnent, il pleut !!
Une fine bruine coule en ondée agréable du ciel. L'air s'est rafraichi, le sol se mouille et perd sa chaleur de plaque de cuisson.

Vers 9 heures, premier tour
.
marc Poelmans, commandant des mousquetaires

La bruine a cessé mais sa couverture brumeuse nous couvre d'un soleil qu'on sent prêt à nous envoyer des rayons mortels.
Deuxième tour et montée vers le cimetière pour l'hommage aux défunts.
Il fait toujours aussi agréable, même au cimetière tout là haut où pourtant le soleil a commencé à pointer son nez.
Avant de déposer une gerbe au monument des Francs Arquebusiers, le président rappelle pourquoi nous sommes dans ce cimetière à rappeler la mémoire de nos disparus.
Un devoir que nous venons accomplir en ce lieu depuis juste 100 ans,
depuis qu'une adversité malheureuse et injuste avait chassé les Francs de leur collégiale St Martin où ils sont maintenant revenus.

Plaque en bronze

Les premières plaques commémoratives sont déposées sur les tombes en commençant par celle de l'ancien général Jean Lottin.

J'ai pour ma part déjà la veille fixé la toute première sur la tombe d'Emile Delhet, mon oncle, le frère de ma mère, le premier de la famille à avoir défilé dans nos rangs dans les années 50 et nous en déposons une avec mes fils Florent et Corentin sur la tombe de mon père Marcel Poelmans le jour de la fête.
D'autres vont en même temps en déposer chez leurs défunts en signe d'hommage.

Nous rentrons vers la salle.
Une légère brise fait flotter les drapeaux
Les deux premiers tours ont été accomplis facilement.
St Martin a reconnu les siens et de son manteau les a protégés de l'ardeur du soleil
Séance académique avec les prestations de serment et la remise des médailles du tir
Ludovic Philippens Or (palme), Julien Fremineur argent, Paul Van Hesbroeck Bronze( palme)

L'après-midi nous verra au cloître des sépulchrines pour le tir remporté par Boris Quarenta, qui pour la troisième reprise consécutive s'approprie le collier des cadets et par Cédric Bautil qui défendra son collier de Roy l'année prochaine.

Cédric Bautil, roy du tir Boris Quarenta, roy des cadets Brigitte et Marc Poelmans

Le gast se déroula devant une foule nombreuse heureuse d'avoir vécu une journée agréable sans trop de soleil.
Une journée de juillet comme on les aime, du soleil, pas trop, des gens sympathiques, et de jolies femmes, surtout la mienne.

Le 8 août 2010
Les Francs Arquebusiers envoient leur section de tir en délégation pour le tir au papegaie organisé par les Arbatériers de Visé

Une discipline que nos tireurs connaissent bien puisqu'elle a été remise au goût du jour par les Jeunes Francs et le conservateur du musée depuis quelques années



2 octobre 2010


cliquez sur l'image pour agrandir

Le musée vient d'acquérir un splendide souvenir de notre gilde,
grâce à des dons des membres mais aussi de personnes extérieures que nous remercions.

Il s'agit d'un prix de tir qui fut remis avant même l'indépendance de la Belgique et seulement 17 ans après la reformation de la compagnie en 1803.
Cette assiette en étain de 36 cm de diamètre confirme que la compagnie se reforma en Mousquetaires et Grenadiers puisqu'elle fut remise à

Charles Dodémont
Commandant des Mousquetaires
en 1821

C'est le plus ancien souvenir historique, et authentique, du patrimoine des arquebusiers qui a été disséminé et détruit en 1914.
C'est en tout cas l'assiette en étain la plus ancienne de notre patrimoine qui existe encore, du moins jusqu'à aujourd'hui.

Cette assiette de tir avait été vendue il y a des années par un brocanteur venu de France et c'est à la frontière pas loin de Givet que j'ai pu l'acquérir pour enrichir nos collections, et si la compagnie n'en avait pas voulu elle aurait échoué dans mon salon car le vendeur s'apprêtait à le mettre sur Ebay et immanquablement elle aurait fini dans un musée de la rue Haute.
J'en suis d'autant plus heureux qu'il s'agit d'un de mes homologues du 19e siècle.
Il faut savoir que c'est suite à une demande de Jo Massin qui réalisait son écrit pour le livre Visé terre de gildes, que j'avais fait une page reprenant les membres de la gilde, laquelle fut mise sur le présent site(
Les membres de la gilde depuis 1579 )
Le propriétaire de l'assiette chercha justement sur internet le nom de Charles Dodémont et atterrit sur cette page.

L'histoire de la famille Dodémont écrite par Urbain Dodémont en 1937 nous livre le texte ci à côté.
Charles Dodémont mourut sans descendance et cette assiette existait encore dans les souvenir de la gilde en 1900car on la voit sur la panoplie de la page
20esiècle

Qu'en advint-il après ? Mystère. Mais aujourd'hui elle est dans le musée des Francs Arquebusiers.
Les Anciens arquebusiers s'étant faits fiers de faire la liste complète des assiettes en étain de leur musée avec leurs dates, cela nous confirme ce que nous pensions: c'est bien le musée des Francs qui a la plus ancienne 1821, soit avant la création de la Belgique.

armoiries des D'Odémont ©Marc Poelmans
Charles Français Joseph
Dodémont

1768-1851
époux de Catherine Heynen
et de Jeanne Halkin

Charles François Joseph Dodémont naquit a Visé le 26 mai 1768,
fils des époux Urbain Charles Joseph Dodémont et Marie Barbe Lambert.

Il épousa d'abord Marie Catherine Heynen, née à Mesch le 9 février 1760, fille de Jacques et de Anne-Marie Smeets, laquelle décéda à Visé le 23 novembre 1833.

Devenu veuf, Charles François Joseph Dodémont se remaria a Visé le 11 août 1834 à Jeanne Halkin, née à Richelle le 31 mars 1784, fille de Jacques décédé à Richelle le 18 novembre 1813 et de Catherine Thibeau décédée à Richelle le 9 mars 1791.

Jeanne Halkin mourut à Visé le 30 juillet 1844 et Charles François Joseph Dodémont, le 30 septembre 1831 à l'âge de 83 ans, ne laissant aucune postérité et ayant exercé l'état de rentier.

Il joua dans la Compagnie des Arquebusiers un rôle important, il y portait le titre de "Commandant des mousquetaires" et y exerçait les attributions de Capitaine.

Cette Compagnie possédait de lui un plat gravé, en étain, date de 1821, à son nom, qu'elle exposa à l'Exposition de Liège en 1900* (voir catalogue de Brouwers et Terme)

Elle obtint pour cette catégorie d'objets ainsi que pour son collier, le 6e prix avcc médaille d'argent.

*Ndlr. Extrait de D'Odémont famille notable au pays de Liège par Urbain Dodémont qui mentionne 1930 dans le texte original qu’il écrit en 1937, à tort c’est bien l’expo de 1900.

Oufti ça y est; les Francs Arquebusiers sont reconnus comme chef d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française

L'acte officiel est parvenu ce 25 octobre 2010
... ...

Un dossier qui aura mis du temps à aboutir puisqu'il fut un des tous premiers à être introduit par mes soins en début 2003 et ce à la demande expresse de Rudy Demotte.

Dans les attendus annexés à cet arrêté, on peut lire que les critères retenus étaient:
L'ancienneté de la guilde fondée en 1579
L'avis favorable donné en 1986 par le Conseil supérieur des arts et traditions populaires et du folklore
L'apaisement des conflits nés de la scission de 1910
La participation à des événements locaux majeurs
L'insertion dans la vie culturelle locale

Le texte complet de l'arrêté : Décret relatif aux biens culturels, mobiliers et au patrimoine immatériel de la Communauté française
Vous allez à la page 8 chapitre VII que voici transcrit d'après le site du Moniteur belge
Publié le : 2002-09-24
MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE

11 JUILLET 2002. - Décret relatif aux biens culturels mobiliers et au patrimoine immatériel de la Communauté française

Le Conseil de la Communauté française a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit :

...

CHAPITRE VII. - Le patrimoine immatériel
Art. 26. Après avis de la Commission, le ministre qui a la Culture dans ses attributions peut délivrer à des personnes physiques, le titre de trésor culturel vivant de la Communauté française, en vue de sauvegarder des compétences et des savoirs disparus ou menacés de disparition. Ces personnes doivent détenir un savoir ou un savoir-faire exclusif ou rare dans les techniques relatives à la conservation et à la restauration du patrimoine culturel, ou à l'artisanat d'art traditionnel.
Le Gouvernement arrête la procédure d'octroi, de retrait et de suspension du titre de trésor culturel vivant de la Communauté française.

Art. 27. Après avis de la Commission, le ministre qui a la Culture dans ses attributions peut allouer des subventions aux personnes visées à l'article 26, dans le but de favoriser leurs activités ou de transmettre leurs savoir et savoir-faire à des successeurs. Ces subventions peuvent porter aussi sur l'équipement indispensable à leurs activités. Dans ce cas, elles ne peuvent représenter plus de 60 % de la dépense. Le Gouvernement arrête le montant des subventions ainsi que leur procédure d'octroi.

Art. 28. Après avis de la Commission, le ministre qui a la Culture dans ses attributions peut délivrer à une manifestation le titre de chef-d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française.
Les critères d'octroi du titre de chef-d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française sont arrêtés par le Gouvernement.
La liste de ces critères comprend au moins :
1° le fondement de la création sur la tradition;
2° l'expression par un groupe ou par des individus;
3° la reconnaissance de la manifestation par la communauté comme répondant aux attentes de celle-ci en tant qu'expression de son identité culturelle et sociale;
4° la transmission des normes et des valeurs oralement, par imitation ou par d'autres manières.
Les formes d'un chef-d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française comprennent, entre autres :
1. la langue,
2. la littérature,
3. la musique,
4. la danse,
5. les jeux,
6. la mythologie,
7. les rites,
8. les coutumes,
9. le savoir-faire de l'artisanat, de l'architecture et d'autres arts.
Outre ces exemples, seront prises en compte aussi les formes traditionnelles de communication et d'information.
Le Gouvernement arrête la procédure d'octroi, de retrait et de suspension du titre de chef-d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française.

Art. 29. Après avis de la Commission, le ministre qui a la Culture dans ses attributions peut allouer des subventions aux personnes organisant la manifestation visée à l'article 28, dans le but de favoriser la préservation de cette manifestation. Cette préservation passera aussi par l'enregistrement de leur aspect sur le moment sur des supports physiques (sous formes sonore, écrite ou iconographique).
Les subventions peuvent porter aussi sur l'équipement indispensable à la préservation. Dans ce cas, elles ne peuvent représenter plus de 60 % de la dépense.
Le Gouvernement arrête le montant des subventions ainsi que leur procédure d'octroi.

Art. 30. Après avis de la Commission, le ministre qui la Culture dans ses attributions peut délivrer à un lieu culturel physique où se déroule régulièrement un chef-d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française le titre d'espace du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française.
Les critères d'octroi du titre d'espace du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française sont arrêtés par le Gouvernement.
Le Gouvernement arrête la procédure d'octroi, de retrait et de suspension du titre d'espace du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française.

Art. 31. Après avis de la Commission, le ministre qui a la Culture dans ses attributions peut allouer des subventions aux personnes créant la manifestation visée à l'article 28, dans le but de favoriser la préservation du lieu culturel physique visé à l'article 30 et par là, entre autres, le maintien de la manifestation visée à l'article sur le site.
Les subventions peuvent porter sur l'équipement indispensable à la préservation. Dans ce cas, elles ne peuvent représenter plus de 60 % de la dépense.
Le Gouvernement arrête le montant des subventions ainsi que leur procédure d'octroi.

Art. 32. La Commission peut proposer au Gouvernement le dépôt d'une candidature auprès de l'UNESCO d'un chef-d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française ou d'un espace du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française particulièrement exceptionnels, en vue d'une reconnaissance par l'UNESCO.
La Commission est chargée d'élaborer le dossier de candidature selon les critères définis par l'UNESCO.
...

Art. 37. Le présent décret entre en vigueur le jour de sa publication au Moniteur belge .
Promulguons le présent décret, ordonnons qu'il soit publié au Moniteur belge .

Fait à Bruxelles, le 11 juillet 2002.
Le Ministre-Président, chargé des Relations internationales,
H. HASQUIN
Le Ministre de la Culture, du Budget, de la Fonction publique, de la Jeunesse et des Sports,
R. DEMOTTE
Le Ministre de l'Enfance, chargé de l'Enseignement fondamental, de l'Accueil et des Missions confiées à l'O.N.E.,
J.-M. NOLLET
Le Ministre de l'Enseignement secondaire et de l'Enseignement spécial,
P. HAZETTE
La Ministre de l'enseignement supérieur, de l'Enseignement de promotion sociale et de la Recherche scientifique,
Mme F. DUPUIS
Le Ministre des Arts et des Lettres et de l'Audiovisuel,
R. MILLER
La Ministre de l'Aide à la Jeunesse et de la Santé,
Mme N. MARECHAL

L'arbalétrier N° 103

Cette reconnaissance a amené les Francs à modifier quelque peu leur programme, même si cette éventualité avait été envisagée

Mais à quelques encablures de la fête, obligation d'en faire l'annonce officielle mais difficile d'organiser réellement quelque chose.

Les autorités ont donc été conviées à un drink particulier et les compagnies visétoises invitées à se joindre en délégation au cortège

Sans surprise, nos amis Arbalétriers, sans hésitation, ont annoncé la venue d'une délégation en uniforme, laquelle se joindra aux rangs des Francs Arquebusiers et assistera à la séance académique et au vin d'honneur.

Nous apprenons que les Anciens Arquebusiers feront également une haie d'honneur, en civil, et sans intégration dans le cortège de ce dimanche 7 novembre, et ce afin de répondre également à l'invitation.

Reconnaissance des Francs Arquebusiers au patrimoine-journal La Meuse

Reconnaissance des Francs Arquebusiers au patrimoine-journal La Meuse

La Meuse,dans son édition du 5 novembre 2010, annonce en première page la reconnaissance des Francs Arquebusiers comme chef d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française de Belgique
en même temps que leur retour au sein de la Collégiale St Martin et St Hadelin de Visé
Quelques temps plus tard c'est sur RTC qu'on retrouve les Francs, un reportage sur la fête de juillet 2010 visible sur http://www.rtc.be/emissions/canal-ouvert/1440859-canal-ouvert-emission-du-201110

 

drapeaux de la collégiale de Visé, ©Marc Poelmans
La journée de ce dimanche 7 novembre fut pas mal

La cérémonie eut lieu dans la collégiale avec une certaine émotion, plus due au retour en ce lieu après 100 ans qu'à la manifestation elle-même.

Rien de comparable cependant à l'émotion ressentie lors de l'entrée à la Basilique St Martin de
Tours
lors de notre voyage au tombeau de notre saint patron en 2005.

La collégiale était décorée de drapeaux que j'ai eu le plaisir de composer et réalisés par la firme Waelkens.

drapeaux de la collégiale de Visé, ©Marc Poelmans


Une petite explication sur ceux-ci disposés deux à deux en vis à vis.

Les armoiries de la Belgique qui nous donne notre titre de royale et un blason d'évêque avec au centre St Martin,
dessin en couleur réalisé d'après une esquisse de Poisinger qui se trouve au musée
Les armoiries de la Principauté de Liège (et non la province) vis à vis de celles du prince-évêque Gérard de Groesbeck
qui donna à la compagnie ses premiers statuts
Les armoiries des arquebusiers au 16e siècle vis à vis de celles des Francs Arquebusiers d'aujourd'hui
Les blasons de 2 commandants de la compagnie, Gentil au 16e siècle et de Ryckel en 1830

Ces drapeaux font 300 x 75 cm
Dans le choeur se trouvaient deux grands de 600 x 150 cm avec les blasons 16e et actuels ci à côté.

Il y a quelques petites erreurs décelées après réalisation que personne à part moi n'avait remarquées, je rectifierai lorsqu'il faudra les remplacer
Et j'ai d'autres modèles dans mes cartons que j'espère voir réalisés dans un futur proche.

Quelques membres ont zappé certains tours et l'entrée dans la collégiale.
Et oui les rancunes sont toujours tenaces envers le clergé, et d'autres ont trouvé que la cérémonie était trop religieuse... faut quand même pas oublier qu'on était dans une église,
mais mes fils sont encore plus de pires infâmes païens que leur agnostique de père.
Après un rappel de l'épisode le plus connu de son histoire racontée par Sulpice Sévère et lue par M. Verjans, petite surprise dans les intentions de prière d'appendre que St Martin était... officier.
C'est pas parce qu'il rentre avec nous dans l'église qu'il monte en grade hin valet, preuve que tout le monde ne lit pas mes carabistouilles.
Pour rappel: Vie et histoire de saint Martin

Le Vicaire général présidait la cérémonie.
Il a eu des paroles apaisantes, rappelant quel événement heureux c'est de voir les Francs dans l'église et à maintes reprises signalant l'effet rassembleur entre la société civile et la société religieuse en cette occasion dans une homélie qui se voulait réconciliatrice.
Des paroles que les Francs Arquebusiers attendaient depuis 100 ans !
Le président fit également un discours dans lequel il rappelait que cette joyeuse entrée dans la collégiale marquait la fin d'une injustice séculaire.

Vint ensuite l'Offrande.
Après la marche d'offrande d'Etienne Nihant jouée en entrée, celle de Philippe Clerdent dans l'église, une toute nouvelle composition de cet auteur qui a déjà réalisé la Marche du 425e

Un vitrail avec un arquebusier du 16e siècle fut aussi inauguré

8e projet du vitrail Vitrail des Francs Arquebusiers, oeuvre des maîtres-verriers Joseph Ronday Sr et JrCe vitrail avait été réalisé à l'origine pour Georges Delfosse, ancien chef sapeur, qui l'avait fait placer dans une porte de son ancienne habitation et l'enleva quand le Docteur Collette acheta l'immeuble.

Il avait été réalisé vers 1988 par Joseph Ronday senior, d'après une gravure originale de 1607 de Jacob Degheyn de ma collection personnelle que j'avais prêtée pour l'occasion.

Ce vitrail fut ensuite donné à Luc Humblet qui le donna en 2010 à la compagnie, à condition que son nom y apparaisse.

Le vitrail fut restauré par Joseph Ronday deuxième du nom,
selon un projet que j'avais fait, sans avoir vu la réalisation précédente mais avec la gravure d'origine en centre ûisque je lavais dans un cadre à la maison


Des heures de travail pour l'ami Jojo, sans oublier son épouse, qui a très bien rendu au niveau des feuilles d'acanthes et des blasons ce que j'en espérais en réalisant le projet, et une véritable prouesse vu le temps extrêmement court qu'il lui fut donné ... les Francs s'y étant pris comme d'habitude à la dernière minute...
Comme je le lui ai dit avec humour: "du beau travail pour un bleu !"
Rappelons que le sieur Ronday n'est autre que le Roy de nos amis les Arbalétriers.

C'est grâce à la générosité de certains membres qui ont permis d'en régler les quelques 4.000 euros de transformation, restauration et aménagement avec éclairage et placement à côté du choeur de la collégiale que ce vitrail a aujourd'hui sa place dans la Collégiale où malheurement il est trop souvent éteint. (Comme quoi la gueguerre est loin d'être finie...)

Au sortir de la Collégiale, les Arbalétriers faisaient la haie d'honneur comme à l'accoutumée, et une délégation en uniforme intégra le cortège.
Nous avons présenté les armes pour leur rendre les honneurs, puis avons salué, la délégation des Anciens Arquebusiers qui, en civil et pour la première fois de leur histoire honoraient les Francs et reconnaissaient, outre simplement leur existence, leur ancienneté attestée de manière tout à fait officielle comme équivalente à la leur.


Serait-ce la fin de la guerre de 100 ans .?!

Après la séance académique, vin d'honneur plus qu'arrosé et long puisqu'il a duré jusqu'à passé 15 heures.

La Retraite se fit avec de toutes nouvelles lanternes sur lesquelles est peint un St Martin,
mais sans feux de Bengale ou autres artifices, ceux utilisés depuis 25 ans ayant émis trop de fumée l'année dernière, surtout suite à l'absence totale de vent, je me suis donc abstenu, ou plutôt vu interdit, de les utiliser devant les sinus, et les nerfs, sensibles de certains et les derniers ont été brûlés une ultime fois devant la salle à défaut de toute autre manifestation bruyante et pyrotechnique.

Les compteurs ont été supprimés dernièrement pas l'hébergeur mais les données de visites sont toujours consultables dans la partie administration de mon site
Les compteurs ne sont pas non plus exacts mais les statistiques de l'hébergeur sont elles précises et on constate qu'entre février 2006 et novembre 2010 le site a accueilli 407961 visiteurs ce qui fait une moyenne réelle de 7285 visiteurs mensuels voir la page
statistiques

A noter que les statistiques démontrent que moins de 1% des visiteurs recherchaient les arquebusiers mais bien d'autres infos présentes sur mon site, surtout relatives à l'histoire de Belgique.
Je ne crains donc pas de perdre des visiteurs lorsque je quitterai la compagnie et puis ce site est fait avant tout par plaisir et pour m'occuper.

Le monument de Lorette sous la neige photo Ludo Philippens 26-12-2010Le monument de lorette sous la neige, photo Alain Woolf 25-12-2010
Cette année 2010 fut riche en événements.

En fait, elle clôture 25 ans de réalisations des Francs,
ou plutôt d'une poignée d'entre eux, qui ont fait de la compagnie ce qu'elle est aujourd'hui.

Si tout le monde s'y mettait, on ferait certainement mieux.
Mais faut-il rappeler que;

Dans les révolutions, il y a deux sortes de gens : ceux qui les font et ceux qui en profitent. (Napoleon Bonaparte)

Et chez les Francs il y en a beaucoup qui parlent, promettent et critiquent sans jamais rien faire.

2010 restera une année charnière dans l'histoire des Francs Arquebusiers puisqu'elle marquera vraiment une liaison entre générations; ceux qui avaient connu la collégiale avant la scission et ceux qui y retourneront après leurs grands-parents

Cette année se termine aussi sous un hiver tel qu'on n'en avait plus connu depuis plus de 40 ans, avec plus de 20 cm de neige et en ce 27 décembre 53 jours d'enneigement qui nous font battre un record datant de 1906.

Cela nous donne ces belles images prises par Alain Woolf et Ludo Philippens en cette période de Noël.

Joyeux Noël
Heureuse année 2011

vers le 21e siècle de 2011 à 2020
Home

©Marc Poelmans
Webmaster
29 rue des écoles
4600 Visé
0495/12.29.09
contact

Disponibles à la vente
Ecus des arquebusiers et des arbalétriers de Visé
8 euros
contreplaqué de bois + sangle cuir
49 x 32 cm

 

Modèle déposé
©Marc Poelmans

 

8 euros


Jouets médiévaux en bois
29 Rue des Ecoles, B-4600 Visé


Marc Poelmans
Conseiller en Prévention - Coordinateur Sécurité Chantiers Temporaires et Mobiles (agréé AR 25/01/2001)
29 Rue des Ecoles, B-4600 Visé 0495/12.29.09

dernière mise à jour:21/03/17

 

les blasons sont dessinés et placés avec l'aimable autorisation de

site officiel des Francs Arquebusiers: www.francs-arquebusiers.be